L'OSCE reçoit le prix de la Conférence de Munich

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) s’est vue remettre le Prix ...
L'OSCE reçoit le prix de la Conférence de Munich

L'OSCE reçoit le prix de la Conférence de Munich

Photo: Keystone

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) s’est vue remettre le Prix Ewald von Kleist. La Conférence de Munich sur la sécurité le décerne chaque année depuis 2009 pour récompenser un effort particulier au service de la paix et de la résolution des conflits.

Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter, ancien président de l'OSCE, ses homologues serbe Ivica Dacic, président en exercice de l’organisation, et allemand Frank-Walter Steinmeier, ainsi que le secrétaire général de l’OSCE, Lamberto Zannier, ont reçu lors d'une cérémonie le Prix Ewald von Kleist: une médaille d’argent marquée de la devise 'La paix par le dialogue'.

Dans son discours de remerciement, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a souligné l’importance de la continuité dans le travail de l’OSCE, selon un communiqué du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). La Suisse - qui a présidé l’organisation en 2014 -, la Serbie et l’Allemagne - qui la présidera en 2016 - forment ensemble la 'troïka' qui la dirige.

'Honorer l’OSCE, c’est rendre honneur à l’idée d’une sécurité globale et coopérative', a déclaré M. Burkhalter. 'A une époque où la crise ukrainienne menace la sécurité en Europe, il faut une volonté forte, une grande responsabilité politique et un engagement sans relâche pour maintenir le dialogue', a-t-il noté.

Centré sur l'Ukraine

Parmi les anciens récipiendaires du prix figurent notamment l’ancien secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger, l’ancien représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne Javier Solana ainsi que l’ancien chancelier allemand Helmut Schmid et l’ancien président de la République française Valéry Giscard d’Estaing, qui se le sont partagé en 2014.

La Conférence sur la sécurité de Munich, qui se tient depuis vendredi et jusqu'à dimanche, porte cette année essentiellement sur le conflit en Ukraine et l'avenir de la sécurité en Europe.

Une vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement, une soixantaine de ministres des Affaires étrangères et de la Défense, une trentaine de patrons de multinationales ainsi que des délégations parlementaires y participent. Didier Burkhalter est sur place depuis samedi.

/ATS


Actualisé le