L'UDC échoue à entrer au Conseil d'Etat fribourgeois

La droite n'a pas accru sa majorité au Conseil d'Etat fribourgeois dimanche au deuxième tour ...
L'UDC échoue à entrer au Conseil d'Etat fribourgeois

L'UDC échoue à entrer au Conseil d'Etat fribourgeois

Photo: Keystone

La droite n'a pas accru sa majorité au Conseil d'Etat fribourgeois dimanche au deuxième tour des élections. Malgré l'entente conclue avec le PDC et le PLR, le candidat UDC Stéphane Peiry a fini au dernier rang, derrière les trois candidats de la gauche.

Le meilleur élu est le conseiller national socialiste Jean-François Steiert avec 45'176 suffrages. Suivent les ministres sortantes Marie Garnier (Verts) avec 41'600 voix et Anne-Claude Demierre (PS) avec 40'783 voix. Le taux de participation a atteint 39,19%.

Le gouvernement fribourgeois reste donc composé de trois PDC, un PLR, deux PS et une Verte. L'UDC n'a pas réussi son pari de revenir à l'exécutif après vingt ans d'absence. Son poulain n'a récolté que 34'415 voix, avec plus de 6000 voix de retard sur le trio rose-vert.

Echec de l'entente

Le centre-droit avait déjà été bien servi au premier tour le 6 novembre. Les conseillers d'Etat Jean-Pierre Siggen (PDC), Maurice Ropraz (PLR) et Georges Godel (PDC) avaient été réélus, et le nouveau venu Olivier Curty (PDC) avait été élu.

'Je savais que ça allait être compliqué pour moi', a commenté Stéphane Peiry. Bien que soutenu par les quatre élus du premier tour, il s'est retrouvé seul pour obtenir l'objectif ultime de l'entente bourgeoise, à savoir un cinquième siège.

Il continuera à faire de la politique en tant que député au Grand Conseil. 'Je n'ai aucune amertume', a-t-il ajouté. 'Il fallait expérimenter cette entente jusqu'au bout.' Il y a tout de même de la déception au sein de l'UDC, a-t-il noté. Ce sera aux chefs des partis d'analyser ce qui n'a pas fonctionné au deuxième tour.

La gauche soulagée

Les trois élus de la gauche sont arrivés à l'Hôtel cantonal sous les acclamations et les applaudissements de leurs partisans. Jean-François Steiert s'est dit heureux que la population ait choisi 'une solution équilibrée'.

Marie Garnier a exprimé son soulagement de voir les trois candidats de gauche passer la rampe: 'Je ne m'imaginais pas un gouvernement avec une seule femme'. Anne-Claude Demierre est satisfaite de ce 'rééquilibrage' par rapport au premier tour, lié au bon fonctionnement de l'alliance de gauche mais aussi à une prise de conscience de certains électeurs de droite, selon elle.

Les sept élus seront assermentés devant le Grand Conseil le 15 décembre. Le lendemain, ils procéderont à la distribution des départements. A noter que l'élection de Jean-François Steiert au gouvernement cantonal libère sa place au Conseil national. Il y sera remplacé par sa collègue de parti Ursula Schneider Schüttel.

Pas de femme préfète

Il y avait aussi dimanche le deuxième tour des élections des préfets à la tête de trois districts. Le canton de Fribourg devra encore attendre avant de voir une femme accéder à ce poste: dans la Broye, Micheline Guerry-Berchier (PDC) a été battue par l'indépendant Nicolas Kilchoer (ex-PDC).

En Veveyse, le nouveau préfet est le PDC François Genoud, qui a vaincu son concurrent UDC Eric Berthoud. En Singine, le vainqueur est l'indépendant Manfred Raemy, qui a défait le PDC Albert Studer.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes