L'accord-cadre avec l'UE peu soutenu, selon un sondage

Alors que les citoyens ont rejeté clairement dimanche l'initiative de l'UDC 'pour une immigration ...
L'accord-cadre avec l'UE peu soutenu, selon un sondage

Alors que les citoyens ont rejeté clairement dimanche l'initiative de l'UDC 'pour une immigration modérée', un Suisse sur trois veut une clarification de l'accord-cadre avec l'Union européenne (UE), selon un sondage.

Un sondé sur cinq veut de nouvelles négociations avec l'UE sur l'accord institutionnel, tandis que 18% des personnes interrogées se disent pour un abandon immédiat du texte. Seulement 16% seraient d'accord de le ratifier, montre l'enquête de Tamedia, réalisée en ligne auprès de 15'000 personnes et publiée lundi.

L'initiative dite de limitation de l'UDC a été rejetée dimanche par 61,7% des Suisses. Le 'non' a surtout été porté dans les centres urbains et les cantons romands. Il n'y a par contre pas de différence nette dans les classes d'âge; le rejet a été légèrement moins élevé chez les 35 à 60 ans. Les électeurs aux salaires modestes ont plutôt voté pour, contrairement aux hauts revenus et professions académiques.

Les femmes ont dit non aux jets

Quant aux avions de combat, le rejet l'aurait emporté si le vote n'avait tenu qu'aux femmes. Selon l'enquête, 55% d'entre elles ont déposé un 'non' dans l'urne contre 45% de 'oui'. Chez les hommes, cette proportion est exactement inverse. L'achat des futurs jets a passé de justesse par 50,1%, à près de 9000 voix près.

Pour cet objet, il y a de fortes différences selon la génération des votants. Les plus de 50 ans ont été plutôt pour, les moins de 34 ans plutôt contre. Les personnes disposant seulement d'un certificat de fin d'étude ou d'une formation professionnelle ont davantage voté oui contrairement à celles ayant terminé des études universitaires.

Un fossé ville-campagne est surtout perceptible en Suisse alémanique, alors qu'en Suisse romande et au Tessin, les campagnes se sont aussi prononcées contre l'acquisition de nouveaux avions militaires. Une minorité des sondés souhaite que le peuple puisse donner son avis sur le type d'avion. Mais 60% sont contre.

Seulement 4% des personnes interrogées se disent d'accord avec l'achat d'un jet américain; 28% préféreraient un fabricant européen et 24% aimeraient que la Confédération évalue une variante moins chère. Près d'un tiers se dit prêt à laisser cette décision au Conseil fédéral.

Les femmes du côté des loups

Enfin, le rejet de la loi sur la chasse, qui aurait assoupli la protection du loup, a passé grâce aux femmes. Elles ont voté en majorité contre, alors que chez les hommes, la proportion des opposants et partisans était plus ou moins la même, selon le sondage. L'âge a aussi joué un rôle: les retraités ont voté davantage pour, les jeunes contre.

Les arguments des opposants étaient que le loup peut déjà être tiré s'il commet des dommages importants. Il revient d'abord à la Confédération de décider d'un tir, et non aux cantons. La majorité a finalement craint que d'autres espèces menacées puissent être régulées. Le non l'a emporté par près de 52%.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus