L'accord-cadre doit être discuté au niveau ministériel dans l'UE

Les négociations entre la Suisse et l'UE sur l'accord-cadre devraient figurer à l'agenda des ...
L'accord-cadre doit être discuté au niveau ministériel dans l'UE

L'accord-cadre doit être discuté au niveau ministériel dans l'UE

Photo: KEYSTONE/EPA/FRANCOIS WALSCHAERTS / POOL

Les négociations entre la Suisse et l'UE sur l'accord-cadre devraient figurer à l'agenda des ministres des affaires européennes de l'UE le 11 mai. L'Autriche l'a réclamé mercredi lors d'une rencontre des ambassadeurs des 27. Cette demande doit encore être confirmée.

Les ambassadeurs des Etats membres ont été informés des résultats de la rencontre entre le président de la Confédération Guy Parmelin et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen vendredi. L'exécutif européen a répété sa position, a-t-on appris de sources européennes. Il a aussi souligné qu'il restait ouvert à de nouvelles discussions avec la Confédération.

Une poignée d'Etats membres ont pris la parole, notamment pour souligner qu'on ne peut pas forcer un pays à conclure un accord s'il ne le souhaite pas, ont précisé ces sources.

Pour Bruxelles, il est toutefois clair qu'un statu quo dans les relations entre la Suisse et l'UE n'est pas possible sans accord institutionnel. Cette position a été confirmée par les Etats membres.

La Commission européenne a par ailleurs confirmé à des médias suisses qu'un contact téléphonique est prévu 'vers la fin de la semaine' entre les négociatrices en chef Livia Leu et Stéphanie Riso. Elle n'a pas voulu donner de détails. Selon les sources, cet entretien devrait avoir lieu jeudi après-midi.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus