L'armée enregistre son premier cas de coronavirus

L'armée suisse a enregistré son premier cas de coronavirus. Un militaire a été testé positif ...
L'armée enregistre son premier cas de coronavirus

Une dizaine de nouveaux cas de Covid-19 annoncés en Suisse

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

De nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés mardi en Suisse, portant à 37 le nombre de personnes infectées, a indiqué l'Office fédéral de la santé publique. Douze cantons sont touchés. Parmi les nouveaux cas figure un soldat d'une place d'armes bernoise.

Si le nombre de personnes infectées croît, un malade a guéri. Il s'agit du patient numéro un à Genève qui est sorti de l'hôpital. Un septuagénaire tessinois, premier cas de coronavirus signalé en Suisse, a également recouvré la santé.

Le canton de Genève compte cependant un nouveau cas d'infection à la maladie au coronavirus 2019 (Covid-19). Il s'agit d'un étudiant du Global Studies Institute qui a été hospitalisé lundi à Bâle, son canton d'origine. Une quarantaine préventive a été ordonnée pour les personnes à risque.

Un deuxième cas de coronavirus a par ailleurs été détecté dans le canton de Vaud. Le patient, un homme de 80 ans, a été pris en charge et hospitalisé au CHUV. Le médecin cantonal effectue une enquête d'entourage pour identifier les personnes qui ont côtoyé le malade.

Cas confirmé en Valais

Le deuxième cas d'infection au coronavirus signalé en Valais a été confirmé par le laboratoire national de référence de Genève. Ce cas avait été détecté dimanche. L'état de santé des deux malades du canton, membres de la même famille, est jugé bon.

Le canton de Neuchâtel est également touché, faisant du Jura le seul canton romand où aucun cas n'a encore été annoncé. Le Neuchâtelois concerné, de La Chaux-de-Fonds, est hospitalisé dans le canton de Berne, qui fait désormais état de quatre cas de coronavirus.

Le jeune Neuchâtelois de 22 ans, qui se trouvait à Milan il y a deux semaines, a été testé positif au virus à l'hôpital d'Interlaken. Il y a été placé en quarantaine avec sa petite amie. Le résultat du test pratiqué sur la jeune femme n’est pas encore connu. le jeune homme étudie à l’Ecole commerciale de Bienne (BFB). Les 22 apprentis et les trois enseignants de sa classe ont été mis en quarantaine.

Armée touchée mais prête

Outre le cas du Neuchâtelois, Berne a annoncé une première contamination au sein de l’armée à Wangen an der Aare (BE). A son entrée en service lundi pour un cours de répétition, un militaire a indiqué qu'il s'était rendu il y a peu à Milan et a donc subi un contrôle.

L'état de santé du soldat est stable. Il a été placé en isolement à l'infirmerie. Les trois personnes qui partageaient sa chambre ont été placées en quarantaine. Les écoles de recrue et cours de répétition continuent à se dérouler sans changement, a précisé l'armée.

Le rayon de sortie a été limité pour toutes les troupes en service dans le pays, afin de permettre qu'elles soient prêtes à tout moment à se mettre au service des autorités civiles et de la population. Actuellement, environ 10'000 militaires sont en service.

Ailleurs en Suisse alémanique, cinq cas confirmés ont été enregistrés en Argovie (quatre cas) et à Zoug (1). Zurich a de son côté fait état de quatre nouvelles infections. Au Tessin, de nouveaux cas de Covid-19 ont aussi été confirmés, portant à six le nombre de personnes infectées dans le canton. La plupart d'entre elles se connaissent ou sont liées entre elles.

Voyage de Berset annulé

Le coronavirus continue en outre de provoquer annulations et reports de manifestations. Ainsi, le conseiller fédéral Alain Berset ne se rendra pas à la conférence de la commission de la condition de la femme de l'ONU prévue la semaine prochaine à New York. La 64e session ne durera finalement qu'un jour et se déroulera sans les délégations des membres. Le ministre suisse de l'intérieur devait prononcer un discours lundi, a précisé son département.

A Fribourg, le préfet a interdit la manifestation contre la réforme de la Caisse de prévoyance du personnel de l'Etat, prévue mercredi, et pour laquelle les organisateurs avaient pourtant pris des dispositions afin d'éviter que plus de 1000 personnes soient rassemblées. Le congrès de la société suisse des médecins-dentistes et le salon Dental Berne, prévus du 2 au 4 avril, n'ont eux été que reportés, à la fin août.

Dans le monde culturel, certaines annulations font grincer des dents. Ainsi SONART, la faîtière des musiciens, souligne que pour beaucoup de musiciens, la plupart indépendants, il en va de leur revenu. Elle en appelle au Conseil fédéral pour qu'il intègre dans la discussion des mesures et des possibilités de compensation'.

Dans l'industrie aussi

Les entreprises se mobilisent aussi pour respecter les consignes. Certaines appliquent des plans d'urgence, à l'image de l'Arab Bank (Switzerland) à Genève, qui a partagé ses 120 employés en trois équipes distinctes, au bureau, à la maison (télétravail) et dans un 'endroit de repli'.

Le groupe pharmaceutique Lonza fait lui mesurer la température corporelle de tous ses collaborateurs provenant d'Italie avant qu'ils n'entrent dans l'usine de Viège (VS). Toute personne ayant de la fièvre est immédiatement renvoyée à la maison. Les fournisseurs venant d'Italie sont également soumis à la prise de température. Aucun cas n'a pour l'instant été relevé, a pré cisé l'entreprise confirmant une information du Walliser Bote.

Débat sur Facebook

En Argovie, le musée d'art a dû innover pour son exposition 'Blumen für die Kunst', ouverte pendant une semaine depuis mardi. Comme 18'000 personnes avaient participé à l'événement l'an dernier, l'institution a décidé de ne vendre les billets que par Internet afin de limiter le nombre de visiteurs.

Le monde politique doit aussi faire preuve d'inventivité pour contourner l'interdiction de tout rassemblement de plus de 1000 personnes décidée par le Conseil fédéral. Mattea Meyer (ZH) et Cédric Wermuth (AG), candidats à la présidence du PS, proposent une discussion en direct sur le réseau social Facebook pour remplacer l'audition annulée samedi à Coire devant la section des Grisons.

L'épidémie de coronavirus aura aussi des répercussions économiques pour la Suisse. La croissance du produit intérieur brut (PIB) sera ralentie considérablement au cours du premier semestre en raison de la crise sanitaire, affirment mardi les économistes de l'institut BAK, qui ont raboté leurs prévisions de croissance à 1,3% pour 2020, contre 1,5% jusqu'ici.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus