L'épidémie de grippe continue de se répandre en Suisse

L'épidémie de grippe n'a pas encore atteint son pic cet hiver. La semaine passée, elle a continué ...
L'épidémie de grippe continue de se répandre en Suisse

L'épidémie de grippe continue de se répandre en Suisse

Photo: Keystone

L'épidémie de grippe n'a pas encore atteint son pic cet hiver. La semaine passée, elle a continué à se répandre dans toute la Suisse pour atteindre une moyenne de 440 consultations médicales pour 100'000 habitants, contre 358 une semaine plus tôt, soit une hausse de près de 25%. Les enfants de moins de 14 ans demeurent les plus touchés, de même que les cantons des Grisons et du Tessin.

La vague grippale peut parfois causer dans la population une mortalité plus élevée que d'habitude en hiver, note l'Office fédéral de la santé publique sur son site internet actualisé mercredi. Et l'OFSP d'ajouter qu'un tel 'excès de mortalité' a été observé au cours de la première semaine de février.

Près de 1000 personnes peuvent succomber en Suisse des suites de la grippe lors d'un hiver de forte épidémie. Tel devrait être le cas cette année, a précisé à l'ats un porte-parole de l'OFSP. Les personnes âgées sont les principales concernées.

Toutes les régions sont concernées. 'Largement répandue', l'épidémie, dont le seuil se situe à 70/100'000, continue de suivre une courbe ascendante, à l'exception de la Suisse centrale où elle s'est stabilisée. Les cantons des Grisons et du Tessin sont quasi deux fois plus touchés que le reste de la Suisse, avec 835 consultations pour 100'000 habitants (500 une semaine plus tôt).

Les régions de Berne, Jura et Fribourg sont également plus concernées que la moyenne nationale, avec un taux de 456/100'000. Le reste de la Suisse romande affiche 368, écrit l'OFSP.

Inversément proportionnel à l'âge

Par âge, les bébés et enfants de moins de quatre ans sont encore plus touchés que ceux de moins de 14 ans. Chez les tout petits, l'épidémie est ainsi repartie à la hausse après avoir connu une légère baisse la semaine précédente. Ces derniers affichent une moyenne de 602 consultations pour 100'000 habitants (398 une semaine plus tôt), la moyenne pour la catégorie des 5-14 ans atteignant 546/100'000 (530).

Le taux d'affection diminue avec l'âge, vraisemblablement parce que plus la population vieillit plus elle est vaccinée. Par rapport à la semaine précédente, le taux d'affections a cependant augmenté plus fortement chez les aînés. Les plus de 65 ans affichent une valeur de 326, qui représente quand même près du double de la semaine précédente.

Hôpitaux saturés

Conjuguée à la gastro-entérite ainsi qu'à des cas de chutes dues au verglas, l'épidémie de grippe a pour conséquence cet hiver de saturer de nombreux hôpitaux. Après le CHUV en fin de semaine dernière et l'Hôpital fribourgeois (HFR) mardi, c'est au tour mercredi de l'Hôpital neuchâtelois de se trouver dans une telle situation qui l'oblige à prendre des mesures.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus