L'expédition GLACE n'aura pas lieu cette année

L'expédition GLACE du Swiss Polar Institute (SPI) qui devait partir le 30 juillet de Kiel (D) ...
L'expédition GLACE n'aura pas lieu cette année

L'expédition GLACE n'aura pas lieu cette année

Photo: KEYSTONE/AP/DAVID GOLDMAN

L'expédition GLACE du Swiss Polar Institute (SPI) qui devait partir le 30 juillet de Kiel (D) n'aura pas lieu cette année. Elle est reportée à une date indéterminée. Un problème de permis de recherche est en cause.

La GreenLAnd Circumnavigation Expedition (GLACE) devait faire le tour complet du Groenland entre juillet et septembre prochain. Mais les autorités danoises n'ont pas délivré les permis de recherche dans les délais, a indiqué le SPI, basé à l'EPFL, vendredi dans un communiqué.

Pour cette raison et compte tenu des incertitudes autour de ces autorisations, les organisateurs ont décidé de reporter l'expédition afin d'assurer tous les permis nécessaires et offrir des conditions optimales pour les années à venir, précisent-ils.

'Nous espérons pouvoir réaliser l'expédition l'année prochaine', a indiqué à Keystone-ATS Danièle Rod, directrice exécutive du SPI. 'Il n'y a qu'une fenêtre par année, la saison de glace minimale', précise-t-elle.

'Nous attendions les autorisations pour début avril, il y a des délais auxquels on ne peut pas couper', ajoute Mme Rod. Par exemple pour la location du brise-glace nucléaire russe qui devait accompagner l'expédition sur certaines portions du parcours.

Quinze projets scientifiques

Quinze projets, dont six sous direction suisse, avaient été sélectionnés en vue de l'expédition, et 44 chercheurs devaient embarquer à bord du navire scientifique Akademik Treshnikov le 30 juillet à Kiel.

Recul de la banquise, modification de la végétation, diminution de la biodiversité, pollution au plastique, processus atmosphériques altérés, les scientifiques devaient aborder une vaste palette de sujets.

Le but est aussi de récolter des données sur la fonte de la calotte glaciaire qui recouvre le Groenland, les interactions avec les océans aux alentours et, plus généralement sur les effets du changement climatique dans cette partie du monde.

Soutenue par l'entrepreneur et philanthrope Frederik Paulsen, fondateur du SPI, elle est la deuxième du genre. Entre décembre 2016 et mars 2017, l’Antarctic Circumnavigation Expedition (ACE) avait fait le tour du continent antarctique, emmenant quelque 150 scientifiques.

/ATS