L'hiver 2016/17 un des plus pauvres en neige jamais mesuré

L'hiver 2016/17 restera dans les annales comme l'un des plus pauvres en neige depuis le début ...
L'hiver 2016/17 un des plus pauvres en neige jamais mesuré

L'hiver 2016/17 un des plus pauvres en neige jamais mesuré

Photo: Keystone

L'hiver 2016/17 restera dans les annales comme l'un des plus pauvres en neige depuis le début des mesures il y a 70 ans, indique le WSL Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF) mercredi. Point positif, les avalanches ont été moins meurtrières.

Tout avait pourtant bien commencé dans les stations de ski, avec d'abondantes chutes de neige à la mi-novembre déjà. Mais le foehn a rapidement fait fondre l'or blanc. S'en est alors suivi le mois de décembre le plus sec et le moins enneigé depuis le début des mesures.

La neige est finalement arrivée en janvier. Si les quantités ont été nettement plus faibles que les années précédentes, la couche a persisté plusieurs semaines, car les températures ont été les plus froides depuis 30 ans sur le Plateau.

Mars trop doux

Des quantités plus importantes de neiges sont tombées début mars. Cependant, le mercure a été trop doux pendant ce mois, ce qui a une nouvelle fois fait fondre les flocons. De nombreuses stations de ski ont connu la durée d'enneigement la plus courte jamais enregistrée.

Le faible enneigement se reflète dans les prévisions de danger d'avalanches. Le degré 1 (faible) a été annoncé deux fois plus souvent que la moyenne des dix dernières années. Les degrés 2 (limité), 3 (marqué) et 4 (fort) ont été utilisé 20% moins souvent.

De grandes avalanches spontanées se sont malgré tout déclenchées. Des bâtiments, forêts ou voies de communication ont été touchées.

Sept morts

Le bilan humain atteint sept morts. Ce chiffre se situe 65% en dessous des 20 victimes enregistrées en moyenne à cette période ces 20 dernières années.

Le facteur chance a probablement aussi joué un rôle, remarque le SLF. En effet, au total 148 personnes ont été touchées par des avalanches. Ce chiffre est seulement 20% plus bas que la moyenne.

/ATS
 

Actualités suivantes