L'hôpital de Nicole Niquille au Népal est entièrement détruit

Après les violentes secousses de mardi au Népal, l'hôpital de l'alpiniste suisse Nicole Niquille ...
L'hôpital de Nicole Niquille au Népal est entièrement détruit

L'hôpital de Nicole Niquille au Népal est entièrement détruit

Photo: Keystone

Après les violentes secousses de mardi au Népal, l'hôpital de l'alpiniste suisse Nicole Niquille à Lukla, au pied de l'Himalaya, se retrouve inutilisable. Déjà partiellement détruit lors du séisme meurtrier du 25 avril, il a perdu ses derniers locaux de soins.

'Il y a eu deux secousses hier, une à 9h20, l'autre une demi-heure plus tard', relate Nicole Niquille, contactée mercredi par l'ats. 'La première a fait descendre une partie des murs encore debout, la seconde a fait le reste.'

'Au téléphone, le garde sur place m'a dit (en népalais): 'Il n'y a plus d'hôpital'.' Fondatrice de cet établissement, bien connue en Suisse romande pour son engagement, Nicole Niquille confirmait des informations de la 'Tribune de Genève' et '24 Heures'.

Même débordée par les derniers événements, la Fribourgeoise de Charmey explique la situation: 'Depuis le 25 avril, les patients ne dormaient plus à l'intérieur, mais il y avait encore une salle d'opération, une salle d'obstétrique, un laboratoire et la radiologie.'

Dans la cantine

Maintenant, tout cela est détruit. Mais un hôpital d'urgence continue de fonctionner à l'extérieur et les deux médecins, le Népalais Krishna et le Suisse Vincent Luisier, soignent les patients dans la cantine, seul bâtiment qui a résisté à toutes les secousses.

'Nous avons reçu les enfants blessés d'une école de Chaurikharka', soutenue elle aussi par une organisation suisse, explique Mme Niquille. Ce village se trouve à quelques kilomètres de Lukla, dans la même vallée de Khumbu. 'Les blessés sont arrivés sur des civières ou par leurs propres moyens'.

'On trouvera de l'argent'

Son mari Marco Vuadens et deux chefs de chantier venaient d'arriver au Népal pour commencer à organiser la reconstruction après le déblaiement des gravats du séisme d'il y a trois semaines.

'Maintenant, les plans vont changer, je ne peux encore rien vous dire de plus concret pour la suite', conclut celle qui préside le Conseil de Fondation de l'hôpital de Lukla.

Malgré tout, 'nous avons de la chance', estime Nicole Niquille: 'Nous avons du soutien en Suisse et nous trouverons de l'argent pour reconstruire'. Inauguré en 2005, l'hôpital de Lukla accueille en temps normal plus de 900 patients par mois.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus