L'incendiaire de la cathédrale de Soleure a été libéré

L'incendiaire de la cathédrale de Soleure est libre. Après avoir purgé sa peine, il avait été ...
L'incendiaire de la cathédrale de Soleure a été libéré

L'incendiaire de la cathédrale de Soleure a été libéré

Photo: Keystone

L'incendiaire de la cathédrale de Soleure est libre. Après avoir purgé sa peine, il avait été placé en détention à des fins d'assistance au début du mois. Le Tribunal administratif a toutefois accepté mardi le recours du principal intéressé contre cette mesure.

Les conditions pour un placement du Suisse de 66 ans à des fins d'assistance ne sont pas réunies, indique le Tribunal administratif soleurois dans son verdict publié en ligne. L'instance civile a du même coup ordonné la libération immédiate du sexagénaire du centre de détention préventive d'Olten (SO). Une décision d'ores et déjà mise en oeuvre, a révélé le quotidien alémanique Blick mercredi.

Détention inadmissible

Il n'est pas admissible de protéger des tiers en prononçant un placement à des fins d'assistance, destiné à protéger une personne contre elle-même, invoque le Tribunal administratif. Cette mesure n'est pas appropriée pour protéger la population contre une personne, même si cette dernière présente un trouble psychique.

Alertée par le Ministère public de la dangerosité de l'incendiaire, l'Autorité de protection de l'enfant et de l'adulte (APEA) avait obtenu le placement du sexagénaire en détention préventive en attendant de lui trouver un encadrement adapté. Le Tribunal fédéral (TF) venait alors de rejeter son internement rétroactif.

Il avait bouté le feu à sa cellule

Une dizaine de jours plus tard, le détenu a mis le feu à sa cellule. Il avait en outre fait recours contre son placement à des fins d'assistance. La justice administrative lui donne aujourd'hui raison. L'APEA peut encore faire recours au TF contre cette décision.

L'incendiaire a purgé sa peine de 14 mois de prison depuis longtemps, mais il s'est opposé à toute forme de thérapie. En 2011, il avait été reconnu coupable d'incendie intentionnel, de multiples tentatives d'entrave au service des chemins de fer et de menaces alarmant la population.

Trois actes de déséquilibré

En janvier 2011, le Suisse a bouté le feu à l'autel de la cathédrale St-Ours de Soleure ainsi qu'à son tapis en utilisant 20 litres d'essence et une bougie. Personne n'a été blessé. Les dégâts ont atteint 3,5 millions de francs.

L'année précédente, il avait semé la panique à bord d'un train sur l'axe du Gothard. Equipé d'un gilet de sauvetage, il avait fait croire qu'il était muni d'une ceinture d'explosifs. En réalité, il s'agissait de bouteilles en PET et de lampes de poche, reliées par des ficelles.

En 2009, le déséquilibré avait tenté de faire dérailler un train en plaçant une installation en acier sur les voies à Olten (SO). Un convoi avait projeté la structure au loin, sans provoquer de dégâts.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes