L'information, un enjeu crucial pour les sourds et malentendants

Les personnes sourdes et malentendantes sont également touchées par la pandémie de coronavirus ...
L'information, un enjeu crucial pour les sourds et malentendants

L'information, un enjeu crucial pour les sourds et malentendants

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Les personnes sourdes et malentendantes sont également touchées par la pandémie de coronavirus. Elles rencontrent notamment des difficultés à accéder à l'information ou aux soins.

'L'information est un enjeu crucial, particulièrement durant cette pandémie de coronavirus', explique à Keystone-ATS Sandrine Burger, porte-parole de la Fédération suisse des sourds. Au début de la crise, les sourds et malentendants ont notamment eu beaucoup de difficultés à accéder aux informations officielles des autorités, qui n'étaient publiées que sous forme de texte, soit quasi une 'langue étrangère' pour ces personnes.

Depuis, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a réagi en proposant une dizaine de vidéos en l'espace de 15 jours. Les chaînes de la SSR proposent également en langue des signes les conférences de presse des autorités fédérales. 'Globalement, les réactions ont été très rapides, ce qui nous a surpris en bien', se réjouit la porte-parole.

Une permanence en ligne

Pour aider les sourds et malentendants, le centre multidisciplinaire BoulevardSanté, inauguré en septembre dernier à Lausanne, a mis en ligne début avril une permanence de soutien psychologique et d'information sur le virus. Les questions se concentrent principalement sur des renseignements généraux à propos de la pandémie, relève Mme Burger.

'Les hotlines de soutien psychologique se font en général par téléphone, ce qui représente encore un obstacle pour une population déjà passablement isolée', remarque Corinne Béran, psychothérapeute et fondatrice du centre BoulevardSanté. Ce dernier réunit des professionnels du domaine médical et paramédical sensibilisés à la surdité et à la malentendance.

Plus de lecture labiale

La Suisse compte environ 10'000 sourds et un million de malentendants. 'Pour eux, prendre rendez-vous chez le médecin, décrire des symptômes ou comprendre des recommandations médicales représente un véritable parcours du combattant, avec pour conséquences une prise en charge médicale souvent tardive ou inadaptée, des risques accrus de comorbidité ou de complications', souligne un communiqué de BoulevardSanté.

Pour ces personnes, l'accès aux soins, habituellement difficile, est encore compliqué par la pandémie de coronavirus. 'Comme tout le monde porte des masques, la lecture labiale n'est plus possible, ce qui rend très compliquées les consultations chez le médecin ou le pharmacien en l'absence d'interprètes', note Sandrine Burger.

Cette dernière indique que des lettres ont été envoyées aux hôpitaux et aux médecins pour les sensibiliser à ce problème. 'Nous sommes en train d'y travailler'. Une solution consisterait par exemple à produire des masques transparents, à l'instar d'un projet lancé aux Etats-Unis.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus