L'initiative pour un congé parental vaudois devrait aboutir

L'initiative du PS pour un congé parental vaudois devrait aboutir. Elle a recueilli 15'479 ...
L'initiative pour un congé parental vaudois devrait aboutir

L'initiative pour un congé parental vaudois devrait aboutir

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

L'initiative du PS pour un congé parental vaudois devrait aboutir. Elle a recueilli 15'479 signatures à l'échéance du délai de récolte lundi. Douze-mille paraphes valables sont nécessaires.

Si les signatures requises sont validées, le texte sera déposé le 7 juin, a communiqué le Parti socialiste vaudois (PSV). Le parti 'se réjouit d'un tel intérêt de la population vaudoise pour une politique familiale en phase avec les réalités professionnelles de son époque et continuera d'être une force de proposition pour plus d'égalité et de progrès sociaux au sein de la société', écrit-il.

Soutenue par les partis de gauche, des associations et des syndicats, l'initiative demande un congé parental de 34 semaines. Celles-ci seraient à répartir à raison de 16 semaines pour les femmes, 14 semaines pour l'autre parent et 4 semaines à se partager entre les deux parents. Actuellement, la Confédération prévoit un congé de 14 semaines pour les mères et de 2 semaines pour les pères.

Le coût du projet est estimé à 136 millions de francs par an. Son financement serait assumé de manière tripartite par l'Etat (facture sociale), l'employeur et l'employé à raison de 45 millions environ chacun. Les initiants sont persuadés qu'un tel congé parental favorisera un retour des femmes sur le marché du travail après l'arrivée d'un enfant, avec des retombées économiques et une augmentation significative des recettes fiscales.

'Nein' zurichois

L'initiative vaudoise prend corps alors que dans le canton de Zurich, une proposition similaire a été balayée en votation ce dimanche. Les citoyens ont refusé par 64,76% des voix un congé parental de 18 semaines pour les pères et les mères. Ce résultat ne fait pas peur à la présidente du PSV.

'Autre canton, autre contexte. Les sensibilités ne sont pas les mêmes entre la Suisse alémanique et la Suisse romande', a déclaré Jessica Jaccoud à Keystone-ATS. 'Le canton de Vaud a toujours été précurseur en matière d'assurances sociales et de politique familiale', a-t-elle ajouté.

La socialiste souligne que le chemin d'une initiative peut être 'assez long'. Le texte peut faire l'objet d'un contre-projet direct ou indirect et d'un vote populaire. Ce dernier se fera 'probablement d'ici quelques années'. 'J'ai la conviction profonde qu'un congé parental existera un jour dans le canton de Vaud et en Suisse', veut croire la présidente du PSV.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus