La Grande Boucle plus chère que prévu pour le canton de Berne

L'accueil du Tour de France coûtera plus cher que prévu au canton de Berne. Le budget de 1 ...
La Grande Boucle plus chère que prévu pour le canton de Berne

La Grande Boucle plus chère que prévu pour le canton de Berne

Photo: Keystone

L'accueil du Tour de France coûtera plus cher que prévu au canton de Berne. Le budget de 1,74 million de francs pour la sécurité et la préparation du parcours à l'extérieur de la Ville de Berne sera dépassé, la sécurité ayant été renforcée après l'attentat de Nice.

Le montant exact de ce surcoût n'est pas encore connu. Les autorités cantonales bernoises ont annoncé ce dépassement de crédit lors d'une conférence de presse mardi avec les responsables valaisans pour dresser le bilan du passage du Tour de France en juillet. Les dépenses du comité d'organisation local pour l'étape bernoise devraient en revanche respecter le budget fixé à 2 millions de francs.

En dépit de ces coûts supplémentaires, le conseiller d'Etat bernois Christoph Amman a tiré un bilan positif de cet événement sportif. L'arrivée de l'étape à Berne le 18 juillet et le départ le 20 juillet ont attiré plus de 100'000 personnes.

En plus de la télévision, les médias sociaux ont aussi largement contribué au succès de la manifestation: plus de 4,5 millions de personnes ont lu les tweets et consulté les photos sur Instagram. Pour les organisateurs, Berne a battu tous les records d'affluence des villes étapes du Tour cette année.

Budget respecté en Valais

Le canton du Valais paraît lui en mesure de respecter le budget. Le conseiller d'Etat Jean-Michel Cina a estimé que le budget de 1,5 million de francs alloué à cette manifestation devrait suffire.

Le bilan du passage du Tour de France est tout aussi réjouissant pour l'étape valaisanne. Le conseiller d'Etat valaisan Jean-Michel Cina a rappelé que plus de 100'000 amateurs de la petite reine s'étaient massés le long des routes. La manifestation a contribué à donner une visibilité du canton à l'échelle mondiale.

Le passage du Tour de France a eu un impact tout particulier pour Finhaut. Aujourd'hui encore, le village de montagne voit tous les jours des cyclistes accomplir l'ascension jusqu'à Emosson avec sa pente à 12%. Le comité d'organisation 'Finhaut-Emosson' et la commune de Finhaut veulent continuer à investir dans la région.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus