La Pierre du Niton, repère altimétrique depuis 200 ans

Depuis 200 ans, la Pierre du Niton, dans la rade à Genève, sert de point de référence du niveau ...
La Pierre du Niton, repère altimétrique depuis 200 ans

La Pierre du Niton, repère altimétrique depuis 200 ans

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Depuis 200 ans, la Pierre du Niton, dans la rade à Genève, sert de point de référence du niveau du lac puis pour mesurer l'altitude des sommets suisses. Le site Internet www.373m6.ge.ch revient sur son histoire.

L'altitude du Repère Pierre du Niton (RPN) - 373,6 mètres au-dessus du niveau de la mer - est basée sur des mesures effectuées par rapport au niveau de la Méditerranée à Marseille, rappellent jeudi le Département cantonal du territoire et l'Office fédéral de topographie (Swisstopo). Tous les autres points d'altitude de Suisse ont été mesurés et inscrits sur les cartes nationales à partir de ce point de référence.

Le repère est situé sur la plus petite et la plus éloignée des deux pierres du Niton, l'autre s'appelant Pierre Dyolin. Ces deux blocs de granit, qui ressemblent de loin à des baleines dont le dos dépasse de l’eau, ont été amenés par le glacier du Rhône de l'est du massif du-Mont Blanc pendant la dernière période glaciaire.

En 1820, Guillaume Henri Dufour, alors ingénieur de la ville et du canton de Genève, fait placer un point circulaire de 85 millimètres de diamètre sur la Pierre du Niton, afin de mieux surveiller le niveau de l'eau dans la rade. Les pieux, barrages et installations industrielles qui obstruent le débit provoquent des inondations en amont et des protestations des cantons de Vaud et du Valais.

Par la suite, l'altitude de cette marque en bronze est calculée à plusieurs reprises, pour atteindre 373,6 mètres en 1902. Cette valeur constitue, depuis les années 1930, l’altitude de référence pour les cartes nationales.

www.373m6.ge.ch

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus