La Suisse compte 4898 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

La Suisse compte jeudi 4898 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres ...
La Suisse compte 4898 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

La Suisse compte 4898 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La Suisse compte jeudi 4898 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Cent-trois décès supplémentaires sont à déplorer et 193 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 48'620 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 10,07%. Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 56'830. Sur les deux dernières semaines, le pays compte ainsi 657,39 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,05.

Depuis le début de la pandémie, 428'197 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 3'476'677 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 6534 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 17'459.

Le pays dénombre par ailleurs 30'338 personnes en isolement et 32'240 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 3058 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Taux d'incidence stable

Le nombre de cas déclarés a baissé de 2,4% en une semaine, a indiqué l'OFSP jeudi dans son rapport hebdomadaire. Un total de 29'441 cas ont été confirmés en laboratoire, contre 30'162 la semaine précédente.

Le taux d'incidence est resté stable au niveau suisse en une semaine. Il était le plus élevé au Tessin (484 cas pour 100'000 habitants par semaine) et le plus bas en Appenzell Rhodes-Intérieures (161). Il se monte à 625 au Liechtenstein.

Dans les cantons romands, le taux d'incidence a augmenté à Genève et dans le Jura. Il a en revanche diminué à Fribourg, à Neuchâtel, en Valais et dans le canton de Vaud. Il est resté quasiment identique à Berne.

Pendant la semaine 51, presque deux tiers des cas concernaient des personnes entre 20 et 59 ans. L’âge médian a augmenté continuellement depuis début septembre, passant de 33 à 45 ans. Les taux d’incidence ont continué d’augmenter dans les classes d’âge de 50 à 69 ans, d'après l'OFSP. Chez les 80 ans et plus, la part relative est restée quasiment au même niveau pour s’établir actuellement à 9,3% de tous les cas.

Presque tous les cantons touchés

Jusqu’ici, 864 hospitalisations en lien avec le coronavirus ont été déclarées durant la semaine 51. Ce nombre s’élevait à 891 la semaine précédente. En raison de retards dans les déclarations, cela pourrait indiquer une stagnation du nombre d’hospitalisations, selon l'OFSP. Dans les unités de soins intensifs, le nombre de patients atteints du COVID-19 est resté stable, à 464.

Le nombre de décès s'élève à 557, contre 512 la semaine précédente. Malgré des déclarations tardives encore attendues, le nombre de décès a probablement stagné durant la semaine 51.

Ils se répartissent entre presque tous les cantons et au Liechtenstein, même s'il y a de grandes différences entre les cantons, de zéro (Appenzell Rhodes-Intérieures et Zoug) à 94 décès (Zurich). Vaud est le canton romand qui enregistre le plus de décès en une semaine, soit 24.

L'OFSP écrit encore que 241'241 tests ont été effectués (72% de tests PCR et 28% de tests rapides antigéniques). Par rapport à la semaine précédente, le nombre de tests réalisés a augmenté de 15%. Pour l’ensemble de la Suisse, le taux de positivité a globalement diminué, passant de 15,3% à 13%. Cette baisse concerne autant les tests PCR que les tests rapides antigéniques.

/ATS