La Suisse envisage d'accueillir 20 mineurs du camp de Moria

La Suisse envisage d'accueillir une vingtaine de mineurs non accompagnés en provenance du camp ...
La Suisse envisage d'accueillir 20 mineurs du camp de Moria

La Suisse envisage d'accueillir 20 mineurs du camp de Moria

Photo: KEYSTONE/EPA/ORESTIS PANAGIOTOU

La Suisse envisage d'accueillir une vingtaine de mineurs non accompagnés en provenance du camp de réfugiés de Moria, sur île grecque de Lesbos, victime d'un vaste incendie. Un avion chargé d'une tonne de matériel d'aide doit partir vendredi, a indiqué le DFAE.

Après cet incendie, 400 jeunes non accompagnés se retrouvent dans une situation très délicate. En réponse à une demande de l'Allemagne, qui préside l'Union européenne, la Suisse s'est dite prête à participer à la prise en charge d'une partie d'entre eux. Ces mineurs sont particulièrement vulnérables et doivent être évacués de toute urgence dans d'autres pays européens.

Le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) envisage d'en accueillir une vingtaine. A ce stade, une répartition de l'ensemble des migrants de Moria n'est pas prioritaire au niveau de l'UE.

Aide humanitaire

La Suisse a par ailleurs immédiatement proposé une aide humanitaire sur place. Des contacts avec les autorités grecques ont eu lieu dès mercredi matin. Ce vendredi, un avion du Service de transport aérien de la Confédération doit partir avec près d'une tonne de matériel d'aide.

Les équipements comprendront des sacs de couchage, des matelas, des réservoirs d'eau, des ustensiles de cuisine et du matériel de secours. Deux spécialistes du corps d'aide humanitaire font également le déplacement.

Afin de pouvoir répondre aux besoins les plus pressants des personnes affectées par l'incendie, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) met en outre à disposition, au titre de l'aide humanitaire, une somme pouvant atteindre un million de francs.

Accueil en Suisse

La Suisse apporte son soutien à la Grèce depuis plusieurs années. Dans le domaine humanitaire, elle soutient des activités pour améliorer la situation des migrants, des requérants d'asile et des réfugiés sur les îles grecques. Dans le domaine de l'asile, le SEM a débloqué en avril dernier 1,1 million de francs en faveur de projets destinés aux enfants et aux jeunes des camps grecs en mer Egée.

La Suisse a par ailleurs d'ores et déjà accueilli cette année, en provenance de Grèce, 52 requérants d'asile mineurs non accompagnés qui avaient des liens familiaux en Suisse. Cet engagement sera poursuivi.

/ATS
 

Articles les plus lus