La Suisse prête à accueillir 3000 réfugiés syriens de plus

La Suisse va accueillir 3000 réfugiés syriens de plus ces trois prochaines années. Le Conseil ...
La Suisse prête à accueillir 3000 réfugiés syriens de plus

La Suisse prête à accueillir 3000 réfugiés syriens de plus

Photo: Keystone

La Suisse va accueillir 3000 réfugiés syriens de plus ces trois prochaines années. Le Conseil fédéral a adopté vendredi ce plan. Il veut aussi dégager 50 millions de francs supplémentaires pour l'aide sur place aux victimes du conflit qui ensanglante le pays depuis 2011.

Un premier contingent de 1000 personnes au plus devrait arriver cette année. Le Conseil fédéral analysera à nouveau la situation en Syrie à l’automne.

La campagne intégrera deux volets. Environ 2000 personnes seront accueillies dans le cadre d’un programme de réinstallation durable. La campagne aura lieu sur plusieurs années, parallèlement au projet pilote lancé en 2013 et toujours encore en cours visant accueillir 500 personnes.

Dans les deux cas, la Suisse travaille en étroite collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Les personnes accueillies se voient accorder le statut de réfugié en Suisse sans être soumises à la procédure d’asile ordinaire. Elles sont par ailleurs particulièrement vulnérables.

Mille autres personnes à protéger obtiendront un visa humanitaire pour venir en toute sécurité en Suisse. Cette mesure s’adresse aux proches parents (conjoints et enfants mineurs) des personnes déplacées ayant déjà été accueillies en Suisse en qualité de personnes admises à titre provisoire.

Renforcer l'aide sur place

Tous les partis, à l'exception de l'UDC, saluent la décision de la Suisse. 'Tandis que l'UE ne bouge pas, la Suisse envoie un signal très fort de solidarité', a dit à l'ats le porte-parole de l'OSAR, Stefan Frey.

Pour garantir la sécurité de la Suisse, tous les dossiers sont soumis au Service de renseignement de la Confédération (SRC). Celle-ci soutient les cantons qui accueillent les réfugiés via les forfaits par cas.

Le Conseil fédéral estime par ailleurs urgent de renforcer l'aide sur place. Depuis 2011, il a débloqué 128 millions de francs à ce titre. Le gouvernement va rajouter 50 millions. Les fonds devraient être utilisés pour une bonne moitié dans les pays voisins de la Syrie.

Trente millions étaient déjà prévus, 20 autres viennent s'y ajouter pour des mesures d'assistance et de protection.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus