La Suissesse blessée dans une attaque terroriste est de retour

La cyclotouriste blessée dans une attaque terroriste au Tadjikistan est rentrée en Suisse mercredi ...
La Suissesse blessée dans une attaque terroriste est de retour

La Suissesse blessée dans une attaque terroriste est de retour

Photo: Keystone/AP/ZULY RAHMATOVA

La cyclotouriste blessée dans une attaque terroriste au Tadjikistan est rentrée en Suisse mercredi. Le DFAE a confirmé à Keystone-ATS l'information du portail online 20min.ch. Un Suisse, un Néerlandais et deux Américains avaient péri dans l'attentat.

Ils avaient été fauchés dimanche par une voiture et attaqués par des hommes armés alors qu'ils affrontaient les cols de la célèbre route du Pamir. La Suissesse et un autre Néerlandais ont été blessés, tandis qu'un Français s'en est sorti indemne.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a entretemps révisé ses conseils aux voyageurs pour le Tadjikistan. La page internet mentionne l'attentat de dimanche et met en garde contre une possible aggravation de la situation sécuritaire à court terme.

Revendiqué par l'EI

Les touristes se trouvaient dimanche dans la région de Danghara, à 150 kilomètres au sud de la capitale Douchanbé quand la voiture leur a foncé dessus.

L'attaque a été revendiquée lundi soir par le groupe Etat islamique (EI). Mardi, l'organisation djihadiste a fait circuler une vidéo des exécutants affirmant avoir 'l'autorisation d'Allah' pour tuer les 'incroyants'.

Cette version est toutefois rejetée par les autorités tadjikes. Le ministre de l'Intérieur a attribué mardi cette attaque au Parti de la renaissance islamique du Tadjikistan.

Le groupe 'aurait agi sur l'ordre' de Nossirkhoudjy Oubaïdov, 'membre actif' de ce parti. Il était mené par un autre 'membre actif', Housseïn Abdoussamadov, 33 ans, qui a été arrêté et est passé aux aveux, a ajouté la même source.

Au total, la police a arrêté quatre suspects et quatre autres ont été tués par les forces de l'ordre dans des opérations pour retrouver les responsables de l'attaque.

Création d'une 'police touristique'

Le président tadjik Emomali Rakhmon a par ailleurs ordonné mercredi de créer une nouvelle unité de la police chargée de 'protéger l'ordre public et d'assurer la sécurité et l'accompagnement des touristes', ont rapporté les médias d'Etat.

L'attaque est intervenue alors que le Tadjikistan, aux paysages époustouflants de hautes montagnes et déserts, cherche à développer un tourisme encore embryonnaire. Le pays a déclaré 2018 'année du tourisme' et les agents de l'Etat avaient été avertis qu'ils seraient limogés et considérés comme des 'traîtres' s'ils exigeaient des visiteurs le versement de pots-de-vin.

En 2016, le Tadjikistan a introduit un système simplifié de visa électronique pour les ressortissants de 80 pays.

/ATS
 

Actualités suivantes