La barre des 8000 cas de Covid-19 dépassée en Suisse

Le nombre de cas de Covid-19 continue d'augmenter en Suisse. La barre des 8000 positifs est ...
La barre des 8000 cas de Covid-19 dépassée en Suisse

Plus de 8000 cas de Covid-19, hausse des demandes de chômage partiel

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Le nombre de cas de Covid-19 continue d'augmenter en Suisse. La barre des 8000 positifs est franchie, a annoncé lundi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). L'économie souffre aussi, avec une forte hausse des demandes de chômage partiel.

Le décompte publié lundi à la mi-journée sur le site de l'OFSP fait état de 8060 cas en Suisse et au Liechtenstein. La Confédération ajoute que 70 personnes sont décédées jusqu'ici en Suisse des suites de la maladie, précisant que pour quatre d'entre elles, il n'y a pas de résultat de laboratoire.

Le canton du Tessin est toujours le plus touché, avec 326,9 cas par 100'000 habitants et 48 décès au total, dont onze dans les dernières 24 heures. Le canton a fait appel à toutes les personnes astreintes au service civil pour venir prêter main-forte au personnel soignant et dans les EMS.

Capacité suffisantes

Interrogé lors d'une conférence de presse, le chef de la cellule de crise de la Confédération Daniel Koch a estimé qu'il reste encore suffisamment de capacités dans les hôpitaux tant au Tessin qu'à Genève. Il est en revanche toujours difficile d'avoir une vue générale. Les hôpitaux augmentent massivement et continuellement leurs capacités.

En matière de dépistage, la Confédération poursuit sa politique de tests ciblés. Le volume actuel de tests est déjà élevé avec plus de 6000 tests réalisés par jour. Il sera augmenté dès que le ravitaillement en nouveaux tests sera possible, a expliqué M. Koch.

Hausse du chômage partiel

L'économie souffre également. Quelque 21'000 entreprises ont déposé une demande de chômage partiel pour 315'000 travailleurs (soit 6,1% des employés), a indiqué devant la presse Boris Zürcher, chef de la direction du travail au SECO. On a ainsi dépassé le pic de 2009, lors de la crise financière. Cinq mille entreprises, représentant 92'000 employés, avaient alors déposé une demande de chômage partiel.

Le Tessin est le canton le plus touché, avec plus d'un quart (27%) des entreprises ayant déposé une demande de chômage partiel. En ce qui concerne les secteurs, la culture, le transport et le commerce dépassent la moyenne. M. Zürcher s'attend à ce que le nombre de demandes continue à augmenter.

Le SECO va prochainement faire des propositions au Conseil fédéral pour alléger l'obligation pour les chômeurs de faire des recherches d'emploi. Cela n'a pas de sens de maintenir la sévérité actuelle.

Critiques

M. Zürcher regrette toutefois que certains cantons - comme l'a fait Genève, par exemple - décident unilatéralement de s'affranchir de certaines obligations liées à la législation fédérale. La Confédération va chercher le dialogue avec eux, a-t-il relevé.

Le directeur de l'Office fédéral de la justice Martin Dumermuth a de son côté relevé que les mesures annoncées par le Tessin visant notamment à fermer les industries et les chantiers ne sont pas conformes au droit fédéral. Il en va de même pour Genève qui a également décidé de fermer les chantiers.

Ces fermetures vont au-delà des mesures annoncées par le Conseil fédéral, a-t-il dit. La Confédération est en discussion avec les cantons pour trouver des solutions. Berne veut une action uniforme en Suisse. Ce n'est pas le moment pour une dispute entre les cantons et la Confédération.

Confinement de Verbier ?

La même volonté de trouver une solution concertée règne dans le cas de Verbier (VS). L'OFSP n'a pas encore pris de décision sur les mesures à prendre pour y contenir la propagation du virus, a indiqué Daniel Koch.

Le canton du Valais a fait suivre à l'OFSP la demande des médecins de la région de mettre la station bagnarde en quarantaine à cause du Covid-19. Seule la Confédération peut choisir de confiner toute une localité ou une région. Rien ne dit toutefois qu'il y a plus de cas à Verbier qu'ailleurs, a encore précisé M. Koch.

Rapatriement record

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a pour sa part commencé son opération de rapatriement, la plus grande de ce type jamais organisée par la Suisse. Il va pouvoir rapatrier 750 touristes retenus en Amérique du sud et centrale ces prochains jours.

Le DFAE évalue à 17'000 le nombre de voyageurs suisses actuellement à l'étranger. Beaucoup sont retenus en dehors des grandes villes, ce qui rend leur rapatriement difficile. Cent vingt personnes sont ainsi bloquées à Cusco, au Pérou. Un vol charter doit être organisé pour elles, la route jusqu'à Lima étant fermée. D'autres vols sont prévus ces prochaines semaines et la cadence va être augmentée.

/ATS
 

Actualités suivantes