La délégation bernoise ne viendra pas aux festivités

La délégation bernoise ne se déplace pas aux festivités du 40e anniversaire du Jura ce dimanche ...
La délégation bernoise ne viendra pas aux festivités

La délégation bernoise ne viendra pas aux festivités des 40 ans du Jura

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La délégation bernoise ne se déplace pas aux festivités du 40e anniversaire du Jura ce dimanche à Saignelégier (JU), a indiqué le conseiller d'Etat Pierre Alain Schnegg. Sa sécurité n'a pas pu être assurée.

'Nous avons été informés dimanche matin. Le gouvernement jurassien et la police nous ont annoncé qu'ils ne pouvaient pas garantir notre sécurité', a expliqué M. Schnegg à Keystone-ATS. Il n'a pas voulu faire de commentaire sur cette décision prise à la dernière minute. Dans un communiqué lapidaire, le gouvernement bernois souhaite encore au canton du Jura 'une très belle fête'.

Côté jurassien, les autorités sont également peu loquaces. Ni le commandant de la police cantonale jurassienne Damien Rérat, ni le porte-parole du Gouvernement jurassien Jacques Chapatte n'ont voulu commenter la décision.

Même mutisme du côté fédéral. Le ministre de l'intérieur Alain Berset est arrivé peu avant 11h00, sans faire de commentaire sur le sujet. Il tiendra son discours comme prévu à midi, a précisé sa porte-parole Nicole Lamon.

Provocation

La présence de la délégation bernoise à ces festivités, et plus particulièrement de Pierre Alain Schnegg, avait été critiquée. L'élu francophone et président de la délégation du Conseil-exécutif aux affaires jurassiennes s'est notamment engagé pour le maintien de Moutier dans le canton de Berne.

M. Schnegg ne devait pas faire de discours dimanche. Mais sa simple présence était considérée comme une provocation pour certains Jurassiens et Prévôtois. Ils estimaient qu'il n'a pas sa place dans le cadre de ces festivités.

'Bonne chose'

L'absence de la délégation bernoise s'est propagée comme une traînée de poudre sur place. 'C'est une bonne chose', 'on ne va pas pleurer' ou 'c'est une chose intelligente', a-t-on pu entendre parmi la foule.

Dans les rangs autonomistes venus manifester leur mécontentement à l'égard du canton de Berne pour sa position dans le dossier de Moutier, c'est aussi la surprise.

Un cortège formé de quelque 80 voitures avec des drapeaux jurassiens et coups de klaxon a gagné Saignelégier. Les militants autonomistes ont ensuite formé un imposant cortège avec des centaines de drapeaux jurassiens pour gagner le site des festivités. 'Moutier bernois plus jamais', a scandé le groupe Bélier.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus