La justice bernoise pourra interroger Pirmin Schwander

La justice pourra entendre le conseiller national Pirmin Schwander (UDC/SZ) dans une affaire ...
La justice bernoise pourra interroger Pirmin Schwander

La justice bernoise pourra interroger Pirmin Schwander

Photo: Keystone

La justice pourra entendre le conseiller national Pirmin Schwander (UDC/SZ) dans une affaire d'enlèvement d'enfant. La commission compétente du Conseil des Etats a estimé que les faits reprochés n'ont pas de lien direct avec le mandat parlementaire de l'intéressé.

Suivant l'avis de son homologue du National, la commission des affaires juridiques du Conseil des Etats a refusé par 8 voix contre 3 d'entrer en matière, ont indiqué lundi les services du Parlement. Le Ministère public bernois peut donc engager des poursuites pénales contre Pirmin Schwander.

La justice a ouvert une enquête pour examiner le rôle de l'UDC schwyzois notamment dans une affaire d'enlèvement d'enfant. Connu pour être un critique virulent des Autorités de protection de l'enfant et de l'adulte (APEA), M. Schwander aurait aidé une mère à cacher son enfant.

Soutien financier

Le cas concerne une mère biennoise qui n'avait pas ramené sa fille d'un an et demi dans un foyer, comme convenu, en octobre 2015. Toutes deux avaient été retrouvées des mois plus tard, en juin dernier, en France. Depuis, la femme est en détention provisoire.

Par l'entremise de l'avocat de la mère, Pirmin Schwander aurait transmis 7000 francs à celle-ci, alors qu'elle était en fuite à l'étranger. Le conseiller national a indirectement confirmé les faits à la télévision alémanique en août: 'Cette femme avait besoin d'aide'. En lui faisant parvenir de l'argent, M. Schwander s'est possiblement rendu coupable d'un délit.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus