La location de Bernexpo coûte moins d'un million

La location de Bernexpo pour la session extraordinaire du Parlement coûtera moins d'un million ...
La location de Bernexpo coûte moins d'un million

La location de Bernexpo coûte moins d'un million

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La location de Bernexpo pour la session extraordinaire du Parlement coûtera moins d'un million. Au total, l'enveloppe pour cette session dédiée au coronavirus est de 3,4 millions de francs.

A six jours de la session, la cheffe de Bernexpo, Jennifer Somm, a expliqué aux médias que les conditions étaient celles correspondantes au marché. 'Nous n'avons pas calculé de 'prix-corona' - ni à la hausse, ni à la baisse.'

'La démocratie ne doit pas être évaluée selon un coût', a lancé le président du Conseil des Etats, Hans Stöckli (PS/BE). Le système politique suisse est généralement peu coûteux. Il a été 'surpris' du prix de cette session. Les coûts d'infrasructure et d'exploitation sont estimés à 500'000 francs.

Le prix à payer

C'est le prix à payer pour que le Parlement puisse reprendre ses droits sans que ses membres ne mettent en danger leur santé. Lors de la session extraordinaire qui s'ouvre le 4 mai, le Parlement doit avaliser les décisions du Conseil fédéral et libérer un total de 55 milliards de francs. Mais il doit statuer en respectant les prescriptions de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

A Bermexpo, le Conseil national prendra place dans un espace d'environ 5200 mètres carrés; les députés pourront être séparés d'au moins 5 mètres. Les 46 membres du Conseil des Etats disposent de 800 mètres carrés. La surface totale pour cette session extraordinaire atteint pratiquement la superficie d'un terrain de football.

Ce vaste espacement est nécessaire car, selon les services du Parlement, aucune disposition particulière n'est prévue pour les membres vulnérables du Parlement, du gouvernement et de l'administration. Le port du masque n'est pas prévu tant que l'OFSP n'en impose pas.

Session de juin à Bernexpo?

La session de juin pourrait aussi se dérouler dans les locaux de Bernexpo. Une décision doit être prise vendredi, selon M. Stöckli. Mais un retour dans le Parlement fédéral est improbable, tout comme un déménagement hors de Berne. Les services parlementaires ont demandé quatre offres.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus