La météo maussade provoque avalanches et glissements de terrain

Les fortes précipitations des derniers jours ont entraîné un risque élevé d'avalanche dans ...
La météo maussade provoque avalanches et glissements de terrain

La météo maussade provoque avalanches et glissements de terrain

Photo: Keystone

Les fortes précipitations des derniers jours ont entraîné un risque élevé d'avalanche dans les Alpes suisses, particulièrement en Valais. En plaine, elles ont créé des glissements de terrain et inondations.

L'Institut pour l'étude des avalanches de Davos a porté le risque à 4 sur 5 depuis dimanche en Valais, une situation peu courante. Un danger d'avalanche de degré 4 concerne environ 2% des jours de l'hiver, soit deux à trois par saison. 'Cette année, on est au-dessus de la moyenne', indique le nivologue Robert Bolognesi.

La situation n'est pas encore exceptionnelle. 'Les prochaines 48 heures vont être déterminantes'. En raison des chutes de neige, plus de 50 centimètres, annoncées d'ici mercredi, le danger peut encore augmenter, estime le spécialiste. Selon Meteonews, le Valais verra tomber jusqu'à un mètre d'or blanc d'ici dimanche.

Si les zones habitées et les routes ne sont pas menacées, les alpinistes et skieurs hors-pistes sont particulièrement exposés. Samedi, deux randonneurs italiens de 20 et 24 ans ont été tués par une avalanche à 2500 mètres d'altitude au-dessus de Ried-Brigue (VS).

Inondation en Suisse centrale

En basse altitude, le souci principal concerne les glissements de terrain. La pluie ayant fait fondre les premières neiges, les terres sont gorgées d'eau. La Suisse centrale a justement été le théâtre d'un impressionnant éboulement lundi.

Quelque 5000 mètres cubes de rochers sont tombés d'une falaise vers 03h30 dans la Petite Emme, 50 mètres en contrebas. Le géologue Klaus Louis a comparé l'effet de la chute à celle d'une météorite. La masse a fait sortir la rivière de son lit, inondant la zone industrielle du village de Wolhusen (LU) et endommageant plusieurs bâtiments.

Les rochers se sont abattus sur un banc de gravier avec une telle violence que des pierres et des arbres ont été projetés à 200 mètres à la ronde, jonchant la zone industrielle, ainsi que la route cantonale longeant la rivière. Les projections ont également fait tomber des tuiles d'un toit.

Quelque 20 personnes ont dû être évacuées dans la nuit, sans faire de blessé. Dans la matinée, 80 pompiers ont érigé une sorte de digue de 25 mètres de long et d'un mètre de haut, pour contenir l'inondation. La route principale reliant Wolhusen à Entlebuch (LU) est toujours fermée à la circulation dans les deux sens.

Un jardin s'effondre

Un autre glissement de terrain, de gravité moindre, est survenu dimanche après-midi à Cuarny (VD). Un jardin, qui se trouvait au-dessus de la réserve incendie du village, s'est effondré et a créé un mini-tsunami, inondant le garage souterrain de l'immeuble voisin.

Les locataires du bâtiment adjacent au jardin ont été évacués par mesure de sécurité. L'eau ne menaçant pas de s'infiltrer dans l'immeuble, ils ont pu regagner leur domicile peu de temps après. L'incident n'a pas fait de blessé.

Le puits, profond d'environ cinq mètres et sur lequel reposait la terrasse, était très vieux et en tuf, 'une matière peu solide', a dit à l'ats Jean-Luc Roulier, municipal des eaux. Des travaux au rouleau compresseur ont été entrepris récemment aux abords du terrain affaissé, alors qu'il était encore sec. Les fortes pluies des derniers jours ont fini de fragiliser la voûte construite au-dessus du puits, qui n'a pas tenu le coup.

Un éboulement s'est également produit lundi matin entre Burtigny et Gilly (VD). Le ruisseau Merdasson est sorti de son lit, provoquant un effondrement d'une partie du talus. Désormais dégagée, la route a été fermée jusqu'en milieu de matinée. D'autres cours d'eau du canton étaient enflés, la Venoge notamment.

Tempête et neige

Concernant ces prochains jours, la météo ne se montrera pas plus clémente. Une tempête d'intensité moyenne traversera la Suisse jusqu'à mercredi. Le vent du sud-ouest pourra souffler entre 70 et 90 km/h sur le Plateau. En montagne, certains sommets seront balayés par des bourrasques de 120 à 140 km/h.

Dans la nuit de lundi à mardi, la zone de perturbation active centrée sur la mer du Nord apportera de nouvelles averses, avec une limite des chutes de neige qui se situera entre 600 et 800 mètres, a écrit lundi Meteonews.

Les régions de plaine devraient se réveiller sous les flocons pour la première fois de l'hiver mercredi. Une accalmie est prévue jusqu'à vendredi, avant l'arrivée d'une nouvelle perturbation durant la nuit, d'après Meteonews.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus