La météo tient le Valais en alerte

Les précipitations ininterrompues depuis plus de 24 heures tiennent le Valais en alerte. Le ...
La météo tient le Valais en alerte

La météo tient le Valais en alerte

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Les précipitations ininterrompues depuis plus de 24 heures tiennent le Valais en alerte. Le degré de danger d'avalanche demeure à son degré maximal. Mais ce sont surtout les glissements de terrain qui inquiètent.

Des éboulements, des chutes de pierres, des glissements de terrain ont été recensés par centaines dans le canton durant la journée de lundi, a déclaré le géologue cantonal Raphaël Mayoraz. Plusieurs torrents ont débordé, inondé des caves et provoqué des dégâts aux habitations.

Le canton n'a en revanche pas connu de gros problèmes d'avalanches durant la journée. 'Mais la situation demeurera encore tendue cette nuit', a précisé Pascal Stoebener, le responsable des dangers naturel à l'Etat du Valais.

Aucune victime

Il est pour l'heure impossible à chiffrer les nombreux dégâts aux habitations, aux routes, aux vignes et aux forêts, précise le chef d'état major de l'organe cantonal de conduite Antoine Jacquod. Mais aucune victime n'est à déplorer.

En 24 heures, la police a reçu plus de 2000 appels d'urgence. Les services ont été engagés un peu partout dans le canton. Il a fallu fermer une quarantaine de routes. Les pompiers sont aussi mobilisés en masse aux côtés d'environ 120 hommes de la protection civile. L'armée a été préavisée.

Les régions isolées depuis dimanche le resteront encore jusque durant la matinée de mardi au moins. La vallée de Conches, le Lötschental, la vallée de Saas, Zermatt, Zinal, Arolla, le Val Ferret, le Simplon, Loèche-les-Bains sont ainsi coupés du monde.

Boue, pierres et glissements de terrain

L'accès à Champéry et à Troistorrents est également difficile. Les deux villages ont été affectés par des laves torrentielles et des glissements de terrain. Les routes sont par endroits instables. Il a fallu les fermer, précise le géologue cantonal.

Dans le Val d'Hérens, des rochers et de la boue ont envahi la route peu après les pyramides d'Euseigne. Elle reste fermée. Une rame du BLS a pu s'arrêter à temps peu après Brigue en direction de Goppenstein. Un éboulement a obstrué la voie. La douzaine de passagers a pu être évacuée.

A Zermatt, où il est tombé deux mètres de neige au cours des trois derniers jours, un pont aérien a été mis en place durant la journée. Les personnes qui le souhaitaient pouvaient quitter ou rejoindre la station par hélicoptère.

Nombreuses évacuations

Dimanche déjà, plusieurs habitations situées en zone rouge dans les vallées ont été évacuées par les autorités locales. Lundi, plusieurs autres situées en zone bleue ont subi le même sort. Dans plusieurs hameaux de montagne, la population est confinée.

Si la situation est critique dans tout le canton, les états-majors communaux font du bon travail, constate Antoine Jacquod. Les efforts de formation menés par le canton suite aux avalanches de 1999 s'avèrent fructueux.

Malgré tout, le mot d'ordre reste une très grande prudence. Antoine Jacquod invite la population à limiter les déplacements au strict minimum et à se conformer aux indications des autorités locales.

/ATS
 

Actualités suivantes