La moitié des Suisses mécontents de la politique

Plus de la moitié des Suisses ne sont pas contents de la politique menée dans leur pays. Selon ...
La moitié des Suisses mécontents de la politique

Plus de la moitié des Suisses ne sont pas contents de la politique menée dans leur pays. Selon un sondage de Vimentis, 53% des personnes interrogées indiquent être 'plutôt insatisfaites' ou 'insatisfaites'. C'est cinq points de pourcentage de plus qu'en 2014.

Le degré d'insatisfaction est le plus élevé chez les 55-64 ans et chez les électeurs de l'UDC, à l'opposé des jeunes de 15 à 24 ans. Comme les années précédentes, les mécontents veulent plus de mesures en matière d'immigration et de politique d'asile. Sur ce chapitre, la grogne concerne 41% des sondés contre 35% un an auparavant.

Selon ce sondage, effectué du 2 novembre 2015 au 3 janvier 2016, 44% sont d'avis qu'il faudrait réduire le soutien aux requérants durant la procédure d'asile. Seuls 14%, une majorité de jeunes, souhaitent augmenter cette aide.

Huit personnes sur 10 soutiennent les procédures accélérées dans des centres d'enregistrement fédéraux. Mais ce soutien massif s'effondre (51%) dès lors qu'il est question de construire de tels centres dans sa propre commune.

Réforme de la prévoyance vieillesse

Sept sondés sur 10 souhaitent que la Suisse mène des programmes d'information sur la procédure d'asile dans les pays d'origine d'où sont issus les réfugiés économiques. Ils sont tout autant à demander que la Suisse ne soutienne des projets de développement que dans les pays prêts à reprendre leurs ressortissants déboutés.

Interrogés sur la prévoyance professionnelle, 9% des participants au sondage ne voient pas de nécessité de réformer à la fois l'AVS et la prévoyance professionnelle, contre 42% qui en sont convaincus. Une majorité de 54% - formée notamment des personnes de 55 à 64 ans - trouve bonne l'idée d'une hausse de la TVA de 1% pour financer l'AVS.

Une courte minorité ne veut pas de retenues supplémentaires sur les salaires pour les assurances sociales. Trois quarts plébiscitent l'âge égal de la retraite pour les hommes et pour les femmes.

Contre un Parlement professionnel

Près de deux tiers des sondés tiennent au parlement de milice et rejetteraient une proposition de remplacer le système actuel par des députés professionnels.

Selon Vimentis, 20'224 personnes ont participé au sondage en ligne. La marge d'erreur est de +/- 4%. Les données ont été pondérées en fonction de plusieurs critères tels que l'âge, le sexe, les cantons et la formation des participants.

Vimentis a été créé en 2003 par des étudiants de l'université de St-Gall. Mené une fois par année, il se veut politiquement neutre et se trouve sous le patronage des présidents des partis des Verts, du PS, du PLR, du PBD, du PDC, du PVL et de l'UDC.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus