La moitié des sites de soins sont dédiés à la médecine spécialisée

La Suisse comptait en 2015 14'217 sites de soins hors hôpitaux. Près de 17'600 médecins y travaillaient ...
La moitié des sites de soins sont dédiés à la médecine spécialisée

La moitié des sites de soins sont dédiés à la médecine spécialisée

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

La Suisse comptait en 2015 14'217 sites de soins hors hôpitaux. Près de 17'600 médecins y travaillaient ainsi que 51'853 personnes appartenant à d'autres professions. Près de la moitié (48%) des sites étaient dédiés à la médecine spécialisée.

La médecine de premier recours (médecine interne générale, pédiatrie, médecin praticien) ne représentait que 37% des sites. Mais 16% offraient les deux formes de médecine, selon les chiffres publiés mardi par l'Office fédéral de la statistique.

Les sites pratiquant la médecine de premier recours avaient la taille la plus importante. Le nombre de personnes qui ont reçu au moins une prestation sur l’année y était de 1179. Il était de 992 pour ceux pratiquant tant la médecine de premier recours que la médecine spécialisée et de 400 pour les sites pratiquant la médecine spécialisée.

Entreprises individuelles

Les 14'217 sites de soins étaient rattachés à 13'971 cabinets médicaux et centres ambulatoires. En 2015, 91% des cabinets et centres avec un seul site étaient des entreprises individuelles, 7% des sociétés anonymes et 2% des sociétés à responsabilité limitée.

Vingt-huit pourcents des sites d’entreprises individuelles faisaient partie d’un groupement de cabinet, qui partagent des infrastructures ou du personnel. Dans la moitié des cas (53), deux cabinets sont regroupés, dans 22% de cas trois cabinets et dans 25% quatre cabinets ou plus.

Plus de femmes chez les jeunes

Sur les 17'599 médecins travaillant dans les cabinets et centres, 28% ont obtenu leur diplôme dans un autre pays que la Suisse, pour l’essentiel dans un pays de l’Union européenne. La part des femmes atteignait 37%. Mais elle était plus importante chez les jeunes (68% chez les moins de 35 ans).

Les médecins travaillaient en moyenne 7,6 demi-journées pendant une semaine d’activité moyenne (un plein temps correspond à 10 demi-journées). Les hommes ont un degré d'activité plus élevé que les femmes.

La moitié (51%) des autres employés étaient du personnel d’assistance médicale, 19% appartenaient à d’autres groupes de professions du domaine des soins et 30% étaient actifs hors du domaine des soins.

Sur rendez-vous

L’organisation des visites varie peu selon le type de médecine pratiquée. Les patients sont principalement reçus sur rendez-vous (sauf urgences). C’est le cas pour 74% des sites pratiquant la médecine de premier recours, 71% des sites pratiquant deux formes de médecine et 89% des sites pratiquant la médecine spécialisée. Moins de 1% des sites reçoivent uniquement sans rendez-vous.

En 2015, 40% des cabinets et centres géraient les dossiers médicaux de leurs patients entièrement sur papier, 25% en partie de manière électronique et 35% de façon entièrement électronique.

Charges

Les charges et produits diffèrent selon la forme juridique du site. Les médecins indépendants, propriétaires de leur cabinet médical en entreprise individuelle, ne sont pas considérés comme des salariés. Leurs revenus ne constituent pas des charges salariales.

Le montant total moyen des produits des cabinets médicaux en entreprise individuelle s’élevait à 545'000 francs en 2015. Le montant total moyen des charges était de 390'000 francs, soit 72%. Le montant total moyen des produits des sites cabinets avec autre forme juridique s’élevait à 2,3 millions. Le montant total moyen des charges était de 2 millions, soit 90%.

Dans les cabinets médicaux en entreprise individuelle, 89% des produits liés à l’activité du cabinet correspondaient à des produits de l'assurance maladie de base. Cette part était de 74% pour les autres formes juridiques.

/ATS
 

Actualités suivantes