La pandémie a augmenté le nombre de pensées suicidaires

Plus de personnes ont eu des pensées suicidaires en raison de la pandémie, d'après la Main ...
La pandémie a augmenté le nombre de pensées suicidaires

La pandémie a augmenté le nombre de pensées suicidaires

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Plus de personnes ont eu des pensées suicidaires en raison de la pandémie, d'après la Main Tendue. Celle-ci a développé en collaboration avec Twitter des messages d'aide pour prévenir ce phénomène. Jeudi aura lieu la Journée mondiale de la prévention du suicide.

La Main Tendue, aussi appelée Tél 143, a mené 1768 entretiens entre le 1er mars et le 30 juin 2020 avec des personnes qui envisageaient de mettre fin à leurs jours. Cela représente une augmentation de 5% par rapport à l'année dernière, a indiqué l'organisation mercredi dans un communiqué. Elle craint que les conséquences économiques de la pandémie n'accentuent encore le phénomène.

'La vague de solidarité qui a traversé notre pays pendant le confinement a impressionné beaucoup d'entre nous', a écrit la Main Tendue. Elle invite donc à faire preuve de la même solidarité envers les personnes qui ont des pensées suicidaires, en offrant une écoute 'neutre' par exemple.

Par ailleurs, estimant que les pensées suicidaires sont cachées en public mais plus partagées sur les réseaux sociaux, la Main Tendue a développé avec l'aide de Twitter des 'Search Prompts'. Ces messages se déclenchent automatiquement lorsque certains mots-clés sont utilisés sur Twitter. Ils indiquent dans les trois langues nationales que la Main Tendue est là pour tous et à tout moment.

Fondée il y a plus de 60 ans, la Main Tendue est une organisation à but non lucratif, apolitique et non confessionnelle. Elle est financée à 40% par des sources institutionnelles et à 60% par des dons. Le service est gratuit, anonyme et disponible 24 heures sur 24, par téléphone, par courriel ou par tchat. Son site est le www.143.ch.

/ATS