La pluie cause des millions de francs de dégâts

Les fortes pluies et les violents orages qui ont touché la Suisse mercredi et jeudi ont fait ...
La pluie cause des millions de francs de dégâts

La pluie cause des millions de francs de dégâts

Photo: Keystone

Les fortes pluies et les violents orages qui ont touché la Suisse mercredi et jeudi ont fait de nombreux dégâts. Caves et routes inondées, débordements de rivières, glissements de terrain: les dommages se chiffrent en millions de francs.

Les pluies ont provoqué des inondations dans plus de cinquante habitations du canton de Fribourg mercredi. Il n'y a toutefois pas eu de blessés. Les districts du Lac, de la Sarine et de la Singine ont été les plus touchés, a indiqué jeudi la police cantonale fribourgeoise.

Dans la région de Bâle, les intempéries ont causé des dégâts à hauteur de plusieurs millions de francs. Selon l'établissement cantonal d'assurance des bâtiments de Bâle-Campagne, il s'agit d'un 'événement moyen'. Pour chacune des 1000 annonces reçues, la facture oscille entre 7000 et 10'000 francs.

Dégâts en tous genres

Dans la commune bernoise d'Oberbalm, l'eau potable a été polluée à cause des précipitations importantes. La commune a informé jeudi ses habitants qu'ils doivent la faire bouillir avant de la boire. Entre mercredi matin et jeudi matin, la police cantonale bernoise a répondu à 54 annonces de sinistres.

Les CFF déplorent aussi des dégâts dus aux intempéries. Jeudi jusque vers 13h30, la gare de Arth-Goldau (SZ) n'était ouverte au trafic que de manière restreinte, les pompiers ayant dû pomper l'eau qui inondait deux quais. La ligne Berne-Neuchâtel était aussi interrompue mercredi entre Bern Brünnen Westside et Chiètres (FR).

A Genève, un gros arbre a été déraciné mercredi. Il est tombé sur le tram 12 qui a été endommagé. La circulation a été interrompue dans les deux sens entre Rive et Moillesulaz.

La police et les pompiers argoviens et soleurois sont intervenus respectivement 400 et 110 fois. Il s'agit essentiellement de caves et de routes inondées et de petits glissements de terrain. Il est tombé jusqu'à 60 millimètres d'eau localement; trop pour les canalisations.

De nombreux cours d'eau devraient sensiblement gonfler jusqu'à vendredi. Il s'agit notamment de l'Aar, de la Thur, de l'Emme, de la Petite Emme et de la Sihl, qui sont concernées par un danger de crues de degré 2, a averti MétéoSuisse.

Accalmie passagère

Les météorologues prévoient encore des averses jeudi, jusqu'à 25 millimètres d'eau en Suisse centrale et à l'est du pays. Les Préalpes ont été particulièrement arrosés, d'après SRFMeteo. Il est tombé 60 millimètres de pluie au Walensee (SG, GL). Le risque d'inondations et de glissements de terrain n'est pas exclu.

La Suisse romande a été épargnée par les précipitations jeudi. Le soleil est attendu vendredi sur l'ensemble du pays, pour ce qui ne devrait être qu'un court intermède. Dès samedi matin, les pluies feront leur retour. En montagne, il pourrait pleuvoir jusqu'à 100 mm d'ici mardi.

Pas tragique pour les maraîchers

Pour les maraîchers suisses, 'la situation n'est pas drôle, mais elle n'est pas tragique pour le moment', a indiqué à l'ats Valérie Maertens de l'Union maraîchère suisse. Les producteurs de légumes peuvent vivre avec cette situation qui n'est pas exceptionnelle. De l'avis général des producteurs de légumes, il n'y a pas de grandes pertes.

Toutefois, certaines régions sont moins bien loties que d'autres. Là où l'eau ne peut plus s'écouler ou s'infiltrer dans le sol, certaines cultures devront être remplacées, selon Valérie Maertens.

Les effets du mauvais temps ne se font pas non plus sentir sur la production de fruits. Les quantités et la qualité sont bonnes, a dit à l'ats le porte-parole de Fruit-Union Suisse Josef Christen. Par chance, il y a toujours des périodes sèches pendant lesquelles le sol peut sécher.

Les températures actuelles ne sont pas mauvaises pour les fraises. Seule la récolte des cerises pourrait être légèrement repoussée. D'après Josef Christen, le mauvais temps pourrait influencer les ventes, car il ne pousse pas à la consommation de fruits d'été.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes