La police municipale zurichoise fait un essai avec des mini-caméras

La police municipale zurichoise équipe provisoirement ses agents de mini-caméras pour un essai ...
La police municipale zurichoise fait un essai avec des mini-caméras

La police municipale zurichoise fait un essai avec des mini-caméras

Photo: Keystone

La police municipale zurichoise équipe provisoirement ses agents de mini-caméras pour un essai qui débute le 1er février prochain. Elles doivent essentiellement servir lors de contrôles de personnes.

Ce n'est pas la première fois que des policiers testent des mini-caméras en Suisse, mais c'est la première fois qu'un essai de longue durée est réalisé sur la base d'un règlement édicté par les autorités, a indiqué mardi le département de police de la ville.

L'essai pilote doit durer deux ans. Les policiers ne pourront pas filmer secrètement. Ils devront prévenir toute personne filmée qu'ils utilisent leurs mini-caméras, appelées aussi 'bodycams'. Les personnes contrôlées peuvent aussi exiger que l'appareil soit mis en marche. Les images seront effacées automatiquement après 100 jours.

Contrôles de personnes

Les 'bodycams' seront uniquement utilisées lors de contrôles de personnes qui risquent de dégénérer, mais pas lors de grands événements. Au total, huit mini-caméras seront à disposition des policiers dans quatre commissariats de la ville, a précisé Daniel Brumer, commandant de la police municipale.

Après cet essai de deux ans, l'exécutif de la ville décidera si les mini-caméras continueront à être utilisées ou non. Si les autorités décident de poursuivre l'expérience, elles devront élaborer une base légale adéquate qui devra être adoptée par le parlement de la ville.

Rapport d'évaluation

La décision des autorités sera basée sur les résultats d'un rapport d'évaluation. celui-ci sera examiné notamment par le préposé à la protection des données. Il faudra qu'au minimum 200 engagements avec 'bodycams' soient analysés, a précisé Richard Wolff, chef du département de police de la ville. Les données récoltées par la police municipale seront complétées par les images des caméras de la police des transports CFF.

En mars 2015, le Grand Conseil vaudois n'a pas voulu de ces mini-caméras pour les policiers. Il a rejeté un postulat demandant au Conseil d'Etat d'étudier la possibilité d'équiper les agents avec ces appareils. Dans le canton de Genève, une motion proposant d'équiper les policiers de 'bodycams' a aussi été rejetée en novembre dernier par le Grand Conseil.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus