La pression financière sur le soutien au sport reste forte

La pression financière reste forte sur le soutien fédéral au sport, qui s'opérera en deux phases ...
La pression financière sur le soutien au sport reste forte

La pression financière sur le soutien au sport reste forte

Photo: Keystone

La pression financière reste forte sur le soutien fédéral au sport, qui s'opérera en deux phases. Faute de marge de manoeuvre, plusieurs mesures seront repoussées voire passeront à la trappe. Jeunesse+Sport devrait en revanche voire sa manne augmenter dès 2017.

Le Conseil fédéral avait déjà annoncé en mai sa volonté de verser davantage d'argent à Jeunesse+Sport et de mettre en veilleuse jusqu'en 2023 le projet de centre national de sports de neige à Lenzerheide (GR). Il précise ses vues dans son plan d'action pour l'encouragement du sport adopté mercredi.

Priorités

Une première phase, de 2017 à 2023, sera principalement consacrée à la consolidation des programmes existants, aux mesures prioritaires et à la réalisation des projets de rénovation et de constructions totalement indispensables.

La première augmentation en faveur de Jeunesse+Sport devrait intervenir en 2017 et se traduire par une rallonge de 10 millions de francs (pour un total de 105,5 millions). Celle-ci devrait augmenter au fil des ans pour atteindre 25 millions en 2023.

Il faudra parallèlement vérifier si de nouveaux sports peuvent être intégrés dans le programme et de quelle manière l'encouragement de l'activité physique peut mieux tenir compte des enfants et des adolescents en surpoids.

Macolin et Tenero

Rayon relève et sport d'élite, il n'est plus question d'apporter un soutien supplémentaire aux sportifs et aux fédérations sportives nationales. L'obole restera lui inchangée jusqu'en 2023. Mais l'extension des infrastructures sportives et des capacités de logement à Macolin (BE) et à Tenero (TI) profitera également à la relève et au sport d'élite, note le Conseil fédéral.

Les projets de construction nécessaires sur ces sites (infrastructures sportives) seront intégrés dans le message sur les constructions civiles. Il est prévu de libérer entre 6 et 20 millions par an pour Macolin de 2019 à 2023 (total de 67 millions) et de 3 à 22 millions par an pour Tenero entre 2018 et 2023 (total de 70 millions).

Un soutien supplémentaire pour les bâtiments d'hébergement est prévu. Il se monte à 23 millions pour Macolin et sera financé sur le budget de l'armée. L'aide à Tenero est budgétée à 22 millions et proviendra du Don national suisse et de Swiss Olympics.

Centre national

Autre victime collatérale de la rigueur financière, le projet de centre national de sports de neige à Lenzerheide est suspendu. Les travaux prévus sont annulés. La décision sur leur éventuelle reprise tombera en 2023. Il s'agira alors de tenir compte des expériences accumulées d'ici là avec l'initiative sports de neige Suisse lancée en 2014.

Le Conseil fédéral devra encore définir quel encouragement du sport il faut encore prévoir après 2024 compte tenu des possibilités financières de la Confédération. Le prochain plan financier laisse une faible marge de manoeuvre.

Pour garantir l'efficacité des mesures à long terme, des efforts supplémentaires devront être consentis par le secteur privé, les cantons et les communes, souligne le Conseil fédéral. Une coopération avec des partenaires privés ou de droit public 'est une condition sine qua non du succès de l'encouragement du sport et doit être encore renforcée à l'avenir'.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes