Lancement de la campagne des autonomistes en vue du vote du 28 mars

Le camp autonomiste a lancé vendredi sa campagne en vue du second vote de Moutier (BE) sur ...
Lancement de la campagne des autonomistes en vue du vote du 28 mars

Lancement de la campagne des autonomistes en vue du vote du 28 mars

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le camp autonomiste a lancé vendredi sa campagne en vue du second vote de Moutier (BE) sur son appartenance cantonale le 28 mars. Le mouvement 'Moutier ville jurassienne' va toutefois devoir adapter sa façon de travailler en raison de la situation sanitaire.

'Nous voulons une campagne qui soit positive et respectueuse, dénuée de toute haine', a déclaré le directeur de campagne Cédric Erard. Le mouvement a expliqué qu'il devra adapter sa façon de travailler en raison du Covid-19, mais qu'il n'entendait pas renoncer à faire du porte-à-porte en tenant compte de mesures sanitaires.

'Moutier ville jurassienne' souhaite rencontrer des personnes qu'il n'avait pas vues lors de la précédente campagne, notamment des citoyens nouvellement arrivés dans la cité prévôtoise. Il espère ainsi connaître leurs attentes. Pour le comité, les militants sont prêts à se mobiliser pour cet objectif.

Cette campagne s'articulera autour de moyens classiques comme des affiches, de la publicité et des tous-ménages. Le comité va marquer sa présence aussi sur les réseaux sociaux avec des vidéos. 'Moutier ville jurassienne' donnera à nouveau la parole aux jeunes.

Pour le directeur de campagne, le résultat du vote de juin 2017 n'était pas le fruit du hasard. 'Nous voulons confirmer ce choix afin que Moutier puisse vivre à part entière. Nous ne passerons à autre chose que si nous rejoignons le Jura. Nous sommes trop nombreux', a assuré Cédric Erard.

Campagne avec le Covid-19

En raison de la pandémie de coronavirus, les événements publics seront adaptés afin de respecter les mesures sanitaires et d'autres ont été supprimés. 'C'est un souci pour nous de ne pas pouvoir se rassembler', a relevé le porte-parole de 'Moutier ville jurassienne' Laurent Coste.

Mais les autonomistes estiment que le Covid-19 pourrait aussi jouer en leur faveur. 'Nous proposons à la population un projet d'avenir en ces temps difficiles', a expliqué Laurent Coste qui pense que les gens pourraient avoir besoin d'imaginer un avenir différent.

Le comité estime qu'un oui de Moutier le 28 mars marquera la fin de la Question jurassienne à Moutier. Le 18 juin 2017, les Prévôtois avaient choisi avec 137 voix d'écart de rejoindre le canton du Jura avant que le vote ne soit annulé par la préfecture du Jura bernois en raison d'irrégularités, décision confirmée par le Tribunal administratif bernois.

/ATS