Le Centre va élire les nouveaux organes du parti

Le Centre se réunit samedi en assemblée des délégués pour élire notamment les nouveaux organes ...
Le Centre va élire les nouveaux organes du parti

Le Centre confirme Pfister à la présidence, lance deux initiatives

Photo: KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Réunis en assemblée dans quatre endroits de Suisse samedi, les délégués du Centre ont confirmé Gerhard Pfister à la présidence du parti. Ils ont également approuvé la décision de principe de lancer deux initiatives populaires contre la 'pénalisation du mariage'.

Les deux initiatives viseront à abolir la pénalisation du mariage sur le plan fiscal et de l'AVS, a annoncé à Berne Gerhard Pfister. La discrimination dans l'AVS des couples mariés et de ceux en partenariat enregistré par rapport aux personnes non mariées est 'choquante' et 'injuste', a-t-il relevé.

Alors que les personnes non mariées perçoivent une double rente AVS de 4780 francs par mois au maximum, les couples mariés ou en partenariat ne reçoivent que 3585 francs. Ceux-ci ne bénéficient en effet que de 150% au plus de la rente maximale.

Sur le plan fiscal, le Tribunal fédéral avait arrêté en 1984 déjà que la discrimination des couples mariés et enregistrés par rapport aux couples en concubinage était contraire à la Constitution fédérale.

Pas de détails

Les délégués ont décidé de confier à la direction du parti le soin de rédiger les deux initiatives. Les détails n'ont pas été abordés. Gerhard Pfister a toutefois déclaré que le Centre serait favorable à un modèle de 'splitting'. Il s'agit également de mettre en place un système qui apporte des avantages aux hommes et aux femmes et qui permet de mieux concilier travail et famille.

En 2016, le peuple avait rejeté à une courte majorité l'initiative du PDC intitulée 'Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage'. Le Tribunal fédéral avait invalidé le résultat en raison d'une grossière sous-estimation par l'administration fédérale du nombre de couples pénalisés. Le parti a finalement décidé de retirer son initiative au profit d'une nouvelle.

La pénalisation du mariage touche environ 454'000 couples mariés à deux revenus et 250'000 couples retraités, selon des chiffres de la Confédération, datant de 2019. Ils sont désavantagés par rapport aux couples non mariés par une charge fiscale supplémentaire de plus de 10%.

Réélu jusqu'en 2024

Avec sa réélection, Gerhard Pfister va continuer à présider le Centre jusqu'en 2024. Aucun autre candidat ne s'était déclaré. Une majorité claire et évidente s'est dégagée sur les quatre sites de l'assemblée des délégués. Les votes n'ont donc pas été comptés.

Dans son discours d'ouverture, le conseiller national zougois a déclaré ressentir une 'atmosphère de renouveau' pour son parti. Celui-ci se trouve dans une 'bonne position de départ' pour les élections fédérales de 2023.

Le président du Centre attribue ce climat d'optimisme au nouveau nom du parti et à la fusion entre le PDC et le PBD. Les réactions de la base sont positives et les nouveaux membres des Jeunes du Centre montrent également que le parti est en mouvement.

Renouvellement de la présidence

La députée zurichoise et présidente de groupe au Parlement cantonal Yvonne Bürgin, ainsi que le député au Grand Conseil et président de la section cantonale bernoise Jan Gnägi ont par ailleurs été nouvellement élus à la vice-présidence. L'actuel vice-président et conseiller aux Etats jurassien Charles Julliard a été confirmé dans ses fonctions.

Six autres sièges ont également été repourvus à la présidence du parti. Côté romand, Marie-France Roth-Pasquier (FR) et Vincent Maître (GE) ont été nouvellement élus, aux côtés de la présidente des jeunes du Centre Sarah Bünter (SG) et de Karin Stadelmann (LU). Marianne Binder (AG) et Tino Schneider (GR) ont été confirmés dans leurs fonctions.

Dans un bref discours, la conseillère fédérale Viola Amherd a préconisé de ne pas miser uniquement sur des apparitions dans les médias ou les réseaux sociaux. Il est important d'aller vers les électeurs, de discuter avec eux et de répondre à leurs questions, a-t-elle souligné.

Deux 'non' le 26 septembre

Alors que la première assemblée des délégués du parti fusionné s'était déroulée virtuellement en avril, les quelque 220 délégués du Centre se sont réunis samedi dans quatre endroits de Suisse. Outre à Berne, des délégués se sont également rassemblés à Bulle (FR), Wil (SG) et Schwyz. Les quatre sites étaient reliés par une diffusion vidéo.

Vendredi, le Centre avait déjà annoncé ses mots d'ordre pour les votations du 26 septembre prochain. Il rejette le référendum contre le mariage pour tous et dit aussi clairement 'non' à l'initiative populaire sur l'initiative 99%.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus