Le Grand Conseil bascule légèrement à droite - femmes majoritaires

La droite redevient majoritaire au Grand Conseil neuchâtelois avec un total de 52 sièges sur ...
Le Grand Conseil bascule légèrement à droite - femmes majoritaires

Le Grand Conseil bascule légèrement à droite - femmes majoritaires

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La droite redevient majoritaire au Grand Conseil neuchâtelois avec un total de 52 sièges sur 100. Le PLR reste le premier parti avec 32 sièges. Le PS, en perte de vitesse, demeure la 2e force politique du canton. Historique: les femmes sont devenues majoritaires.

La surprise de ces élections est que les femmes occuperont 58 sièges sur 100, alors qu'elles n'étaient que 33% en 2017. Le PLR est resté le premier parti du canton avec 29,87% des suffrages, même s'il a perdu de sa force électorale. Il a obtenu 32 sièges sur 100, contre 43 sièges en 2017 mais sur un total de 115 députés. Même s'il recule, le parti socialiste reste la 2e force politique neuchâteloise avec 19,71% des suffrages et 21 députés (contre 32 en 2017).

La vague verte n'a pas été aussi forte que lors des élections communales ou fédérales, mais a quand même eu lieu. Avec 8,23% des suffrages, les Vert'libéraux doublent leur députation et passent à huit sièges. Six femmes arrivent en tête. Les Verts progressent de 3% à 18,26% des suffrages et obtiennent 19 fauteuils, contre 17 lors de la précédente législature.

La fin des apparentements a permis à l'UDC, qui était en perte de vitesse lors des derniers scrutins, de limiter la casse. Le parti obtient 8,13% des suffrages et huit députés, contre neuf fauteuils en 2017. Le POP est en progression et atteint 7,68% des suffrages et 8 députés, contre 6 lors de la précédente législature.

Fin de SolidaritéS

Le Centre atteint de justesse le quorum de 3% avec 4,01% des suffrages et quatre députés. Ce qui n'est pas le cas de SolidaritéS avec 2,43% qui va quitter le Grand Conseil où il possédait deux députés. Le parti, surtout implanté dans le bas du canton, estime que la circonscription unique a joué en sa défaveur. La liste Apéro pour tout le monde (1,03%) et le Parti évangélique (0,66%) ne passent pas non plus la barre requise.

Le taux de participation s'est élevé à 31,7%, contre 33,3% quatre ans plus tôt.

L'élection de dimanche a lieu sous une nouvelle formule. Les candidats - 525 en lice - ont été élus par l'ensemble de la population neuchâteloise (circonscription unique), et plus seulement par celle de leur district. Le nombre de sièges est aussi en recul de 115 à 100. La réforme prévoit aussi la fin des apparentements et la baisse du quorum de 10 à 3%.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus