Le Grand Conseil genevois reprend ses débats

Le Grand Conseil genevois a repris lundi ses débats, après l'annulation de la session d'avril ...
Le Grand Conseil genevois reprend ses débats

Le Grand Conseil genevois reprend ses débats

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Le Grand Conseil genevois a repris lundi ses débats, après l'annulation de la session d'avril en raison de la crise sanitaire due au Covid-19. Les députés ont siégé dans une salle de 900 places et reçu un flacon de gel hydroalcoolique.

Le Bureau du Grand Conseil a convoqué la session de mai dans la plus grande salle du Centre international de conférences de Genève. Compte tenu de la situation sanitaire, elle n'était pas ouverte au public. Assis à plus de deux mètres de distance les uns des autres, les députés ont accepté de traiter en urgence une dizaine de textes liés à la pandémie de Covid-19.

'La reprise des travaux parlementaires coïncide avec la deuxième étape de déconfinement. Une date symbolique', a déclaré le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers au nom de l'exécutif. L'épidémie due au nouveau coronavirus a eu pour conséquence de limiter certains droits fondamentaux, a-t-il relevé, avant d'indiquer que 'le gouvernement assume ses choix et ses responsabilités.'

Après la crise sanitaire, les défis sont de plus en plus économiques et sociaux, a poursuivi le magistrat. 'L'incertitude, y compris scientifique, ne doit pas empêcher de gouverner', a -t-il souligné. Rendant hommage aux victimes de la pandémie et saluant le sens civique de la population, il a remercié ceux qui sont restés en poste.

Hommage

Auparavant, à l'invitation du président du Grand Conseil Jean-Marie Voumard, les députés ont applaudi les professionnels de la santé, de la sécurité, les employés dans les secteurs des transports ou encore de l'alimentation. Sans oublier 'tous ceux qui ont assuré un service minimum.'

En début de séance, la voix brisée, M. Voumard a rendu hommage au député PLR Rolin Wavre, décédé dans la nuit du 16 au 17 avril à l'âge de 56 ans. Après une minute de silence, tous les groupes parlementaires ont à leur tour salué un humaniste pragmatique et cordial, d'une grande gentillesse. Elu au Grand Conseil en 2018, M. Wavre était connu pour son engagement en faveur de la mobilité douce.

/ATS
 

Actualités suivantes