Le Parti libéral-radical sonde sa base pour évoluer

Le Parti libéral-radical (PLR) lance lundi un nouveau sondage auprès d'environ 120'000 membres ...
Le Parti libéral-radical sonde sa base pour évoluer

Le Parti libéral-radical sonde sa base pour évoluer

Photo: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Le Parti libéral-radical (PLR) lance lundi un nouveau sondage auprès d'environ 120'000 membres et sympathisants. Son but est de cerner les attentes de sa base envers le parti et de recueillir son avis sur les débats politiques actuels.

En 2019, le PLR avait entrepris une démarche semblable en sondant ses adhérents sur la question du climat. Un an et demi plus tard, le part renouvelle l'exercice avec un éventail de questions élargi.

Les questions portent cette fois-ci sur trois axes thématiques: l'emploi, les retraites et l'environnement. Une partie préliminaire concerne quant à elle les valeurs et les principes fondamentaux du parti, avec des questions comme: que signifie pour vous le terme libéralisme?

Sous la présidence de la Lucernoise Petra Gössi, le parti a entrepris un processus de changement. Dans deux entretiens accordés au journal Le Temps et à la NZZ, elle commente la démarche et les buts visés.

L'esprit libéral

'Il faut une autre manière de communiquer', indique la présidente du PLR suisse Petra Gössi, en précisant qu'il lui paraît important de dialoguer avec les membres et sympathisants. Nous voulons les entendre plus directement et les outils numériques permettent de le faire, indique-t-elle. La récente crise du Covid a du reste accéléré le processus de numérisation, selon elle.

Parmi les points que relève en particulier la présidente du PLR, l'esprit libéral figure en bonne place. L'esprit libéral doit primer, selon elle. C'est grâce à des instruments comme le frein à l'endettement que le gouvernement suisse a pu disposer des ressources nécessaires pour surmonter la crise, souligne-t-elle.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus