Le Valais fait la fête à Viola Amherd

Le Valais fête jeudi sa nouvelle conseillère fédérale Viola Amherd. Parti de Berne à 12h30 ...
Le Valais fait la fête à Viola Amherd

Le Valais fait la fête à Viola Amherd

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le Valais a fêté jeudi sa nouvelle conseillère fédérale Viola Amherd. Parti de Berne à 12h30, le train de la nouvelle ministre et de ses quelque 270 invités a fait halte à Saint-Maurice puis à Sion avant de rallier Brigue.

Point d'orgue de la journée, Brigue a réservé une véritable ovation à sa conseillère fédérale. Plusieurs milliers de personnes s'étaient massées sur la place de la gare et le long de la rue principale pour applaudir le cortège. La place de l'église s'est avérée bien trop petite pour accueillir la foule qui a dû envahir les ruelles attenantes.

'Cela signifie beaucoup pour moi de vous voir tous réunis ici', a dit Viola Amherd en s'adressant à la foule. Elle a remercié toute la population qui l'a toujours soutenue et sans qui elle n'aurait pas eu le parcours politique qu'elle a connu.

Mme Amherd a choisi de n'évoquer qu'un unique souvenir dans son allocution. Celui de la catastrophe de 1993 qui avait fait deux morts à Brigue. A l'époque jeune conseillère communale, elle a été impressionnée par la solidarité confédérale. 'Cette solidarité ne doit pas être réservée qu'aux situations d'urgence' a-t-elle dit.

Elle a aussi admis avoir été impressionnée par l'efficacité de l'armée. Elle y voit un bon signe pour son futur travail à la tête du département de la défense.

Journée de la femme

Lors de la halte de Sion, la séquence photo à la descente du train a illustré un des thèmes de la journée: Viola Amherd, la nouvelle conseillère fédérale, entourée de la conseillère fédérale Doris Leuthard, de la présidente du gouvernement valaisan Esther Waeber-Kalbermatten ainsi que de la présidente du parlement cantonal Anne-Marie Sauthier-Luyet. Cette touche féminine s'est ressentie jusque dans les discours.

'Vous incarnez un Valais ouvert où les femmes ont pleinement leur place', a déclaré le président de Sion Philippe Varone. 'Conseillère fédérale, c'est facile à dire', s'est exclamé Esther Waeber-Kalbermatten. Ce disant, elle fait un clin d'oeil au discours de Viola Amherd saluant l'élection de Mme Waeber-Kalbermatten au gouvernement cantonal. 'Conseillère d'Etat, c'est facile à dire', avait-elle alors déclaré.

'Permettez-moi de saluer d'abord les femmes', a lancé Mme Amherd, avant d'évoquer la ville de Sion qui 'illustre bien la vie en Suisse au début du 21e siècle'. Elle a repris à son compte le mot de l'ancien président allemand Roman Herzog qui avait parlé de 'Laptop et Lederhosen' pour illustrer le mariage de la technologie et de la tradition. Pour Sion, ce pourrait être bus et châteaux, a dit Mme Amherd en référence aux navette urbaines sans chauffeur testée dans la capitale valaisanne.

Porte d'entrée du Valais

En début d'après-midi, Viola Amherd a été reçue en terres valaisannes, à St-Maurice, par la présidente du Grand Conseil valaisan Anne-Marie Sauthier (PLR). Un premier arrêt qualifié de symbolique par le président de St-Maurice Damien Revaz et la présidente du Grand Conseil. La cité est en effet une des portes d'entrée du Valais.

Après des salutations en dialecte haut-valaisan, Viola Amherd s'est adressée en français à la population. Elle a fait un clin d'oeil au martyre Maurice qui a donné son nom à la cité. Soldat romain, il est devenu non seulement le saint patron des teinturiers, mais aussi celui des soldats, a-t-elle déclaré en référence à son futur ministère à la tête de l'armée.

Mme Amherd a aussi plaidé pour le dialogue. 'Se parler, se comprendre doit rester primordial', a-t-elle dit. Elle s'est engagée à contribuer à construire des ponts entre ceux qui ne partagent pas la même vision du monde et aussi entre les cultures et langues francophone et germanophone.

/ATS
 

Actualités suivantes