Le courage c'est « oser dépasser ses limites », selon les Suisses

Oser faire des choses extraordinaires, dépasser ses limites ou se dépasser soi-même: le courage ...
Le courage c'est « oser dépasser ses limites », selon les Suisses

Le courage c'est

Photo: KEYSTONE/PHOTOPRESS/MAMMUT/CHRISTIAN GISI

Oser faire des choses extraordinaires, dépasser ses limites ou se dépasser soi-même: le courage peut être intérieur ou extérieur. Sa conception varie en fonction de l'âge, selon une étude.

Pour 30% des personnes interrogées par l'institut de recherche Sotomo, le courage est lié au fait 'd'oser' physiquement. Pour 28%, il s'agit de sortir de sa zone de confort ou de surmonter ses peurs; c'est donc une disposition interne, lit-on dans une étude publiée lundi par l'institut.

Le courage est également lié à la responsabilité, au fait de défendre son opinion ou de s'engager pour les autres, selon 25% des réponses. Les 17% restants estiment que le courage signifie s'affirmer soi-même.

Au quotidien, 57% des personnes interrogées estiment que 'savoir dire non' demande un courage particulier.

Différence d'âge

L'étude révèle que la conception du courage dépend de l'âge. Les jeunes associent le courage aux faits d'oser et de se dépasser. Plus les personnes interrogées sont âgées, plus elles associent le courage à la responsabilité. Avec l'âge, elles voient celui-ci non plus comme une épreuve ou une démonstration, mais comme une notion moins axée sur le risque. Femmes ou hommes, la conception est très similaire.

Trois quarts des personnes interrogées trouvent positif le fait d'être qualifiées de courageuses. Cette tendance est plus marquée chez les femmes que chez les hommes, ainsi que chez les jeunes par rapport aux personnes âgées.

Relations humaines

Les Suisses s'avouent courageux au travail, sur les routes, dans les activités sportives et dans les relations humaines. Mais ils sont moins audacieux en matière de style vestimentaire, de jeux de hasard et de placements financiers.

Sans surprise, les jeunes s'estiment plus courageux dans les activités sportives. Mais c'est le seul domaine dans lequel leur courage dépasse celui des personnes âgées. Un quart des sondés aimerait être plus courageux, notamment lorsqu'il s'agit de relations humaines.

Mariage et divorce

Pour les femmes, la séparation est l'acte qui leur a demandé le plus de courage. Au contraire des hommes pour qui c'est le mariage dont ils se souviennent comme d'un acte courageux.

Pour 11% des Suisses, Nelson Mandela est la personnalité publique la plus courageuse. Elle est suivie par Guillaume Tell (7%).

L'institut de recherche a interrogé 12'934 personnes âgées de 18 à 70 ans entre le 27 décembre 2017 et le 2 janvier 2018. Les résultats ont été pondérés de manière représentative.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus