Le lynx trouvé mort à Schwellbrunn (AR) a été tué par balle

Le lynx trouvé mort dimanche à Schwellbrunn (AR) a succombé à une blessure par balle. Il s'agit ...
Le lynx trouvé mort à Schwellbrunn (AR) a été tué par balle

Le lynx trouvé mort à Schwellbrunn (AR) a été tué par balle

Photo: Keystone

Le lynx trouvé mort dimanche à Schwellbrunn (AR) a succombé à une blessure par balle. Il s'agit d'une jeune femelle. L'Office de la chasse du canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures a déposé une plainte.

La cause de la mort a été déterminée par l'Institut vétérinaire de l'Université de Berne. Le lynx a été touché par une balle de petit calibre à la patte arrière droite, a indiqué mardi la chancellerie cantonale.

Le projectile lui a brisé le fémur. Le lynx n'est pas mort immédiatement. Le félin a agonisé longtemps et avec de fortes douleurs. Les résultats complets de l'autopsie ne sont pas encore connus.

L'Office cantonal de la chasse condamne ce tir. Le tir d'animaux protégés est interdit et condamnable pénalement. C'est pourquoi une plainte a été déposée.

Animal né en 2015

Le lynx a été réintroduit progressivement dans l'est de la Suisse entre 2001 et 2008. C'est la première fois qu'un individu est abattu dans le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures. L'animal est né en 2015. Il a été pris deux fois dans deux pièges photographiques en août 2015 à Grabs (SG) et en mars dernier à Eggersriet (SG).

L'animal a pu être identifié grâce aux taches de sa fourrure. La jeune femelle vivait avec sa mère et ses frères et soeurs dans la région de Wildhaus (SG). Comme tous les lynx de son âge, elle était à la recherche d'un nouveau territoire lorsqu'elle a été abattue.

Population en légère augmentation

La réintroduction du lynx dans l'est de la Suisse est suivie par l'organisation KORA, spécialisée dans la conservation et la gestion des grands carnivores. Actuellement, une vingtaine de lynx vivent dans une zone de 871 km2. La population est en légère augmentation.

Ces lynx contribuent à la biodiversité et à l'écosystème régional, écrit le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures. Ils ne présentent aucun problème de cohabitation. Ils n'ont jusqu'à présent commis aucun dégât notable au bétail.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus