Le ministère public valaisan confirme le dépôt d'une plainte pénale

Le ministère public valaisan a confirmé mardi le dépôt d'une plainte pénale à l'encontre de ...
Le ministère public valaisan confirme le dépôt d'une plainte pénale

Le ministère public valaisan confirme le dépôt d'une plainte pénale

Photo: KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Le ministère public valaisan a confirmé mardi le dépôt d'une plainte pénale à l'encontre de Yannick Buttet. Le conseiller national a démissionné avec effet immédiat de la vice-présidence de la Société Suisse des Officiers (SSO).

La plainte pénale à l'encontre de Yannick Buttet a été déposée par 'une ressortissante valaisanne pour des infractions contre l'honneur et la liberté', a indiqué le ministère public dans un communiqué. La procédure suit son cours.

Le ministère public revient sur l'instruction qu'il a ouverte pour violation du secret de fonction. Il précise que selon l'enquête en cours, certains éléments diffusés par Le Temps 'pourraient provenir de sources policières'.

Enfin, le ministère public justifie le fait que le conseiller national n'ait pas été soumis à un éthylotest lorsqu'il a été interpellé une nuit de novembre dans le jardin d'une ex-maîtresse à Sierre. 'La police a respecté la procédure prévue en la matière', assure-t-il.

Démission de la SSO

Mardi dans un communiqué, la Société Suisse des Officiers (SSO) a indiqué que le lieutenant-colonel Etat Major Général (EMG) Yannick Buttet avait annoncé son retrait lundi au président de la SSO Stefan Holenstein. La SSO a pris connaissance de la démission de M. Buttet lors de sa séance de comité ordinaire qui s'est tenue lundi soir.

Le comité de la SSO décidera des démarches ultérieures sur la base des conclusions des investigations en cours. Jusqu'à son assemblée des délégués le 17 mars prochain, la vice-présidence de la SSO est assurée par le colonel Marc-André Ryter, ajoute le communiqué.

Retrait de toutes les fonctions

Lieutenant-colonel, Yannick Buttet doit aussi rendre son arme de service. Jusqu'à ce que l'affaire dont il est l'objet trouve une issue, il ne sera plus convoqué à des cours de répétition à la tête de son bataillon.

En outre, Yannick Buttet se retire temporairement de ses fonctions de conseiller national pour suivre un traitement médical lui permettant de maîtriser sa consommation d'alcool. Il a également démissionné de son poste de vice-président du PDC Suisse et suspendu ses fonctions de président de la commune de Collombey-Muraz (VS).

/ATS
 

Articles les plus lus