Le nombre d'examens de conduite diminue fortement

Les nouveaux conducteurs ont été nettement moins nombreux à passer l'examen de conduite automobile ...
Le nombre d'examens de conduite diminue fortement

Le nombre d'examens de conduite diminue fortement

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Les nouveaux conducteurs ont été nettement moins nombreux à passer l'examen de conduite automobile l'an dernier. Les services cantonaux de la circulation ont enregistré un recul de près d'un cinquième, attribué à un changement législatif.

Au total, un peu plus de 92'000 personnes ont obtenu le permis de conduire de la catégorie B en 2022, a indiqué jeudi l'Association des services des automobiles (ASA). L'année précédente, elles étaient plus de 113'000. Le recul est donc de 18,9 pour cent.

Le nombre d'examens est ainsi passé en dessous de celui de 2019, année pré-pandémique, est-il précisé. Selon les services des automobiles, l'année record de 2021 a été exceptionnelle à deux égards. D'une part, de nombreuses personnes auraient saisi l'occasion de passer l'examen selon l'ancien droit.

Dès 17 ans

Depuis début 2021 en effet, les futurs conducteurs de moins de 20 ans doivent suivre une phase d'apprentissage d'au moins douze mois. D'autre part, les jeunes auraient profité du fait que, selon le nouveau droit, ils pouvaient demander leur permis d'élève conducteur dès l'âge de 17 ans.

Pour les motos, le nombre d'examens pratiques réussis a diminué de moitié. Il est passé d'un peu plus de 32'000 en 2021 à environ 15'600. Selon l'ASA, le recul dans la catégorie A s'explique par le fait que depuis début 2021, il faut d'abord conduire pendant deux ans une moto d'une puissance maximale de 35 kilowatts avant de pouvoir passer à une machine plus lourde.

Le recul n'a rien à voir avec le taux de réussite: la part de ceux qui ont échoué à l'examen pratique de voiture ou de moto est restée stable, indique encore le communiqué.

/ATS
 

Actualités suivantes