Le personnel de La Chaux-de-Fonds devra faire des sacrifices

Le personnel de la Ville de La Chaux-de-Fonds doit faire des sacrifices pour permettre le retour ...
Le personnel de La Chaux-de-Fonds devra faire des sacrifices

Le personnel de La Chaux-de-Fonds devra faire des sacrifices

Photo: Keystone

Le personnel de la Ville de La Chaux-de-Fonds doit faire des sacrifices pour permettre le retour à l'équilibre financier d'ici 2018. Dès juillet, une retenue sera effectuée sur les salaires, au maximum de 3% en fonction du revenu. Il n'y aura pas de licenciement.

Les progressions salariales seront elles bloquées dès le 1er janvier de l'année prochaine, a annoncé le Conseil communal. Le personnel en formation n'est pas touché par ces mesures qui font suite à la découverte d'un déficit de 12 millions de francs pour les comptes 2014, à la perspective d'un budget 2015 déficitaire, et à la mauvaise gestion attribuée au directeur des finances Pierre-André Monnard.

Le Conseil communal juge ces mesures inévitables. Des discussions ont été menées avec les syndicats de la fonction publique. Les autorités communales avaient déjà décrété le gel ciblé des engagements à l'administration communale.

Opération redressement

Le personnel de la Ville de La Chaux-de-Fonds ne sera pas seul à devoir passer à la caisse. Les autorités exécutives et législatives vont aussi participer à l'effort collectif par des retenues sur leurs salaires et indemnités.

Le Conseil communal de la 3e ville de Suisse romande s'engage à ne pas réduire les effectifs sans une adaptation des prestations. Dans son communiqué, l'exécutif précise qu'à ce stade des licenciements ne sont pas à l'ordre du jour.

Ces mesures sur les ressources humaines s'accompagnent d'une réduction des subventions et de reports ou d'étalements de certains investissements. D'autres pistes de réflexion sont ouvertes pour s'attaquer au déficit structurel comme le réexamen des missions et des prestations.

Affaire Monnard

Pris dans la tourmente, le conseiller communal Pierre-André Monnard est accusé de n'avoir pas réagi après avoir pris connaissance de la baisse des recettes fiscales et d'avoir commis des erreurs de calcul.

Le retour aux affaires du chef des finances, en congé maladie depuis la fin du mois de février, est annoncé pour le 7 avril. Le Conseil communal examinera la situation avec son collègue et lui fera part de ses analyses lors de la séance du collègue le lendemain.

Les comptes 2014 et le budget 2015 revisés avec le détail des mesures d'économies seront présentés le 24 avril par le Conseil communal.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus