Le plus petit stent du monde développé à l'EPFZ

Grâce à une nouvelle méthode de fabrication, des chercheurs de l'EPFZ sont parvenus à créer ...
Le plus petit stent du monde développé à l'EPFZ

Le plus petit stent du monde développé à l'EPFZ

Photo: Carmela de Marco/ETH Zurich

Grâce à une nouvelle méthode de fabrication, des chercheurs de l'EPFZ sont parvenus à créer le plus petit stent du monde. Il est 40 fois plus petit que les plus petites endoprothèses vasculaires existantes.

A l'avenir, ces nouveaux stents de 0,05 mm de large pour 0,5 mm de long pourraient être utilisés pour traiter les sténoses urétrales chez les foetus, soit le rétrécissement du conduit qui amène l'urine de la vessie à l'orifice urinaire, c'est-à-dire l'urètre, a communiqué jeudi l'EPFZ. Ce problème peut être mortel.

Pour éviter l'accumulation d'urine dans la vessie, les chirurgiens doivent actuellement sectionner la partie affectée de l'urètre. Il serait cependant moins dommageable pour les reins de pouvoir insérer un stent - qui consiste en une sorte de tube - pour élargir le conduit pendant que le foetus est encore dans le ventre de la mère.

Les endoprothèses vasculaires, appelées aussi extenseurs vasculaires ou tuteurs vasculaires, sont normalement utilisées pour les vaisseaux coronaires. Mais l'urètre d'un foetus est bien plus étroit et il n'est pas possible de fabriquer des stents de cette dimension en utilisant les méthodes de fabrication traditionnelles.

Impression indirecte en 4D

Pour y parvenir, les scientifiques ont développé une nouvelle technique: l'impression indirecte en 4D. Ils commencent par concevoir un négatif en 3D du stent au laser, pouvant être dissous avec un solvant. Puis ils le remplissent d'un polymère à mémoire de forme et le solidifient avec des ultraviolets. Il n'y a ensuite plus qu'à dissoudre le moule.

L'avantage d'un polymère à mémoire de forme est qu'après avoir été déformé, il revient à son état initial avec la chaleur. Il peut donc être compressé pour être inséré dans le conduit et une fois en place, s'élargir à nouveau. Des tests seront menés sur des animaux, avant d'éventuels essais cliniques sur l'espèce humaine. Les premiers résultats sont prometteurs.

/ATS
 

Actualités suivantes