Philipp Müller condamné après un accident de la circulation

L'ex-président du Parti libéral-radical Philipp Müller a été condamné pour son accident de ...
Philipp Müller condamné après un accident de la circulation

Philipp Müller condamné après un accident de la circulation

Photo: Keystone

L'ex-président du Parti libéral-radical Philipp Müller a été condamné pour son accident de circulation de septembre 2015. Il écope de 150 jours-amende avec sursis et d'une amende de 10'000 francs.

Le Ministère public argovien l'a reconnu coupable de conduite en état d'incapacité et de lésions corporelles graves par négligence, dans une ordonnance pénale rendue publique lundi. Cette décision n'est pas encore entrée en force. Philipp Müller a déposé un recours préventif.

Philipp Müller, alors président du PLR, était au volant de sa voiture le 10 septembre 2015 à Lenzbourg (AG) lorsqu'il a dévié sur le côté gauche de la chaussée et est entré en collision avec une scootériste de 17 ans qui circulait correctement en sens inverse. La jeune femme a été grièvement blessée aux jambes.

Assoupissement

L'enquête a montré que, au volant de sa voiture en fin d'après-midi, Philipp Müller a été victime d'un assoupissement dû au syndrome de l'apnée du sommeil, a indiqué lundi le Ministère public argovien. Le politicien aurait dû se rendre compte de sa fatigue, car l'assistance de freinage et l'alerte de franchissement involontaire de la ligne de sa voiture se sont activées à plusieurs reprises.

Le Ministère public est arrivé à cette conclusion en examinant les images de la caméra embarquée dans la voiture de Philipp Müller. Ces images ont permis de contribuer grandement à comprendre les raisons de l'accident.

La victime a dû subir plusieurs opérations. Les soins et la réhabilitation ont duré plusieurs mois. La jeune fille gardera des séquelles de cet accident, a encore indiqué Le Ministère public.

Campagne électorale

Au moment de l'accident, Phillip Müller était en pleine campagne pour les élections fédérales. Il visait un siège au Conseil des Etats pour remplacer sa collègue de parti Christine Egerszegi. Après l'accident, il avait suspendu sa campagne 'par respect pour la jeune femme' et sa famille.

Le 11 septembre, Philipp Müller s'était exprimé sur l'accident. Il avait dit regretter avoir blessé la jeune fille, qu'il espérait qu'elle se rétablisse rapidement et lui adressait toute sa compassion.

Pas d'alcool

Le politicien avait aussi affirmé qu'il n'avait pas bu d'alcool. Un alcootest réalisé après l'accident avait donné un résultat de 0,0 pour mille d'alcool.

Il a aussi dit qu'il n'avait pas téléphoné ou utilisé son téléphone portable en conduisant. Un contrôle a confirmé les dires du politicien. Il avait aussi affirmé ne pas avoir été distrait au volant et qu'il n'y avait pas d'indice d'une vitesse inadaptée ou excessive.

Lors du premier tour de l'élection au Conseil des Etats, un mois après l'accident, Philipp Müller ne se trouvait qu'en troisième position derrière la sortante Pascale Bruderer (PS) et Hansjörg Knecht (UDC). Au deuxième tour, il avait distancé le candidat UDC de 10'000 voix et avait ainsi préservé le siège libéral-radical argovien aux Etats.

Le 15 décembre, Philipp Müller a annoncé qu'il quittait la présidence du PLR. Il avait alors déclaré que cette décision n'avait rien à voir avec l'accident de septembre.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus