Le procès criminel s'ouvre lundi

Le procès de Fabrice A., 42 ans, s'ouvre lundi devant le Tribunal criminel de Genève. Le prévenu ...
Le procès criminel s'ouvre lundi

Le procès criminel s'ouvre lundi

Photo: Keystone

Le procès de Fabrice A., 42 ans, s'ouvre lundi devant le Tribunal criminel de Genève. Le prévenu est accusé d'avoir assassiné une sociothérapeute du centre de détention de la Pâquerette, où il suivait un programme de réinsertion.

Le drame, qui s'est produit le 12 septembre 2013 lors d'une sortie accompagnée, avait bouleversé la Suisse. A sa demande, Fabrice A., condamné par la justice française puis par la justice genevoise à 20 ans de prison pour deux viols, avait rejoint la Pâquerette en août 2012.

Dans son acte d'accusation, le procureur général Olivier Jornot retient la préméditation. Fabrice A. a dupé son monde et rusé pour obtenir toutes les informations nécessaires à son plan d'évasion, puis à l'élaboration de son projet de meurtre. Celui-ci visait à satisfaire un fantasme sexuel. Il est parvenu à acheter un couteau, qui a servi à égorger sa victime, âgée de 34 ans.

Le prévenu est aussi accusé de séquestration pour avoir attaché la sociothérapeute à un arbre, de contrainte sexuelle pour l'avoir embrassée ainsi que du vol de ses deux téléphones portable et de la voiture des Hôpitaux universitaires de Genève, dont dépendait la Pâquerette. Considéré par les experts comme un psychopathe extrêmement dangereux, il risque l'internement à vie.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus