Le taux de reproduction du virus R augmente légèrement en Suisse

Le taux de reproduction du virus R, qui indique combien de personnes un individu infecté contamine ...
Le taux de reproduction du virus R augmente légèrement en Suisse

Le taux de reproduction du virus R augmente légèrement en Suisse

Photo: OFSP

Le taux de reproduction du virus R, qui indique combien de personnes un individu infecté contamine à son tour en moyenne, a de nouveau légèrement augmenté en Suisse avant Noël. Selon les dernières estimations, il s'élevait à 0,96 le 23 décembre.

Selon les données publiées samedi sur le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), la valeur R était tombée en dessous de 1 le 5 décembre. Le 30 décembre, l'OFSP avait annoncé une valeur R de 0,75 pour le 20 décembre, en se basant sur des calculs de l'EPFZ, et une valeur de 0,85 pour le jour suivant.

Par la suite, ces valeurs ont été revues à la hausse. Par conséquent, le taux de reproduction du virus s'établissait à 0,91 entre le 16 et le 18 décembre en Suisse. Depuis le 19 décembre, il est reparti à la hausse.

Valais, Neuchâtel et Vaud

Le 19 décembre, la valeur était supérieure à 1 dans les cantons du Valais (1,15), de Neuchâtel (1,11), de Vaud (1,07), d'Appenzell Rhodes-Intérieures (1,21), d'Uri (1,12), de Nidwald (1,07) et du Tessin (1,02). Cela signifie que, dans ces sept cantons, la maladie s'est encore propagée quelques jours avant Noël, le nombre total de personnes contaminées ayant augmenté. Pour contenir la propagation du virus, le nombre de reproduction devrait être inférieur à 1.

Les épidémiologistes craignent que le taux de reproduction n'augmente encore après les fêtes. La task force scientifique de la Confédération, qui calcule la valeur R, souligne sur son site web que cette valeur pourrait être sous-estimée pendant la période des fêtes car moins de personnes se sont fait tester.

La valeur R seule n'est pas fiable

En raison du laps de temps entre une infection et un résultat positif, la valeur R représente l'incidence de l'infection en Suisse depuis environ dix jours. Pour les cantons, le délai est d'environ 14 jours.

Lors de sa dernière séance avant les fêtes de fin d'année, le Conseil fédéral a laissé aux cantons une certaine marge de manœuvre, leur permettant d'assouplir les mesures sur leur territoire si, entre autres, le taux de reproduction est inférieur à 1. Certains gouvernements cantonaux ont rapidement fait usage de cette possibilité.

Mardi dernier, Martin Ackermann, le président de la task force scientifique, a toutefois déconseillé d'utiliser automatiquement la valeur R lors de décisions politiques. Celle-ci est estimée, compliquée et imprécise, a-t-il déclaré. Selon lui, elle pourrait être rendue plus précise après coup grâce à chaque résultat concret.

/ATS
 

Actualités suivantes