Léger tassement du nombre de nouveaux civilistes

Les admissions au service civil ont reculé en 2019 à 6088 personnes, soit 1,9% de moins qu'en ...
Léger tassement du nombre de nouveaux civilistes

Léger tassement du nombre de nouveaux civilistes

Photo: KEYSTONE/DOROTHEA MUELLER

Les admissions au service civil ont à nouveau reculé en 2019 pour s'inscrire à 6088 personnes, soit 1,9% de moins qu'en 2018. Les civilistes ont également accompli un peu moins de jours de service dans moins d'établissements d'affectation.

Selon l’Office fédéral du service civil qui diffuse les premiers chiffres annuels jeudi, on ne dispose pas d’une analyse confirmée des raisons de cette diminution.

Dans le détail, un peu plus de la moitié des personnes admises (3139), avaient déposé leur demande avant le début de l’école de recrues, 15% (931) pendant cette école et 33% (2018) après.

Tous les candidats n'ont pas été retenus et le nombre de refus est en hausse: 8342 demandes avaient été déposées, a précisé l'office à Keystone-ATS. Quelque 27% n'ont ainsi pas pu être satisfaites, soit un peu plus qu'en 2018 où 24,8% de demandes n'avaient pas abouti.

Le nombre de civilistes a commencé à baisser cette année-là avec un recul des admissions de 8,5% à 6205.

L'an passé, le nombre d’établissements d’affectation est tombé à 4911 (contre 5072 en 2018). Les centres régionaux ont effectué 1102 inspections, dont 1025 non annoncées. Les civilistes ont accompli environ 1,6 million de jours de service (contre 1,7 million en 2018). Le nombre définitif de jours de service accomplis est toujours connu environ deux mois après la fin de l’année sous revue.

Réforme controversée

L'annonce de ces chiffres intervient en pleine réforme du service civil. Le Parlement est en passe de durcir les conditions d'admission pour contrer l'hémorragie des effectifs de l'armée survenue après la suppression de l'examen de conscience en 1996. Les deux Chambres ne divergent plus que sur un point: le National a refusé en décembre de supprimer les possibilités d'affectation à l'étranger.

Le peuple devrait avoir le dernier mot. L'Association pour le service civil CIVIVA, le Groupement pour une Suisse sans armée et les Verts ont déjà annoncé qu'ils lanceront le référendum. Le PS les soutient.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus