Légère hausse du nombre de rentiers dans le besoin en 2017

Le nombre de rentiers AVS et AI touchant des prestations complémentaires a continué d'augmenter ...
Légère hausse du nombre de rentiers dans le besoin en 2017

Légère hausse du nombre de rentiers dans le besoin en 2017

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Le nombre de rentiers AVS et AI touchant des prestations complémentaires a continué d'augmenter l'année dernière. Ils étaient 322'800 à fin 2017, soit 1,3% de plus que l'année précédente.

Cette croissance reste inférieure à la moyenne annuelle de 3% enregistrée depuis le début des années 2000, a indiqué mardi l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS). Les retraités et les invalides bénéficiant des prestations complémentaires (PC) constituent un peu plus de 16% des rentiers AVS et AI.

Au total, 204'800 retraités (+1,4%) touchent des PC pour 114'200 (+0,4%) bénéficiaires de l'AI. La plus forte croissance du côté de l'AVS s'explique par des questions démographiques, soit la hausse du nombre de retraités.

Les prestations complémentaires sont financées par les recettes fiscales de la Confédération et des cantons. Elles ont représenté des dépenses de 4,9 milliards de francs en 2017, en hausse de 0,8% sur un an. Cette progression est la plus faible depuis l'an 2000.

Moins d'AI

La faible croissance des effectifs s'explique par la baisse du nombre de rentiers AI ces dernières années, qui a eu pour conséquence une hausse modérée des prestations complémentaires remises à ces assurés. L'OFAS s'attend à une stabilisation, voire une diminution, du nombre de bénéficiaires de prestations complémentaires à l’AI.

S'y ajoute la baisse de 0,3 % du nombre de bénéficiaires de PC vivant en EMS. Les séjours en home sont moins fréquents et moins longs grâce à l'amélioration de l'offre d'aide et de soins à domicile.

En outre, depuis 2011, une partie du financement des soins n'incombe plus aux PC et un peu moins de personnes recourent à ces prestations. La situation financière des personnes très âgées s’est aussi améliorée. Elles sont de plus en plus nombreuses à percevoir une rente du 2e pilier.

Jeunes à l'AI concernés

Dans l’assurance invalidité, un peu moins de la moitié (46,7%) des rentiers touchent des prestations complémentaires. Le taux atteint 60% à 80% chez les jeunes entre 20 et 30 ans. Les personnes qui touchent une rente de l’AI à un âge plus avancé sont généralement dans une meilleure situation financière. Le taux de PC diminue ainsi progressivement à 30 % dans le cas des personnes proches de l’âge de la retraite.

Dans l’assurance-vieillesse, le taux de rentiers recevant des PC atteint 12,5%. La proportion augmente avec l'âge. Seuls 9 % des nouveaux retraités ont droit à des PC, contre 23% des rentiers de 90 ans. Les PC jouent un rôle important dans le financement des séjours en home. Environ la moitié des pensionnaires d'EMS y ont droit.

Les bénéficiaires de PC touchent des montants différents selon leur type d'habitation. Ainsi, ceux qui vivent à la maison touchent 1100 francs par mois en moyenne. Ceux séjournant en home recoivent trois fois plus.

La réforme des prestations complémentaires déchire le Parlement. Alors que le projet du Conseil fédéral préconise une économie de 300 millions de francs, le Conseil des Etats veut aller plus loin avec 378 millions de francs. Ce qui est néanmoins nettement moins que les 661 millions voulus par le National, selon la dernière estimation de l'Office fédéral des assurances sociales.

/ATS
 

Actualités suivantes