Les Alémaniques reprennent le chemin de l'école dans 12 cantons

Lundi prochain sonne le glas des vacances d'été pour les élèves de douze cantons alémaniques ...
Les Alémaniques reprennent le chemin de l'école dans 12 cantons

Les Alémaniques reprennent le chemin de l'école dans 12 cantons

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Lundi prochain sonne le glas des vacances d'été pour les élèves de douze cantons alémaniques. Les Romands peuvent dormir tranquille encore une, voire deux semaines. Outre-Sarine, le manque d'éducateurs spécialisés reste une préoccupation lancinante.

La rentrée est agendée au lundi 13 août dans les cantons d'Argovie, Appenzell Rhodes-Intérieures et Extérieures, Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Glaris, St-Gall, Schaffhouse, Thurgovie, dans la partie germanophone du canton de Berne ainsi que dans de nombreuses communes de Soleure.

Les petits Suisses du reste de la Suisse alémanique de même que ceux de Neuchâtel, Jura et Valais reprendront les cours une semaine plus tard. Genève, Vaud et Fribourg suivront le 27 août, tandis que le Tessin fermera la marche le 2 septembre.

Bien qu'on ne dispose pas encore d'une vue d'ensemble du nombre total d'élèves, les effectifs devraient à nouveau afficher une nette hausse pour la nouvelle année scolaire, selon Franziska Peterhans, secrétaire centrale du syndicat des enseignants alémaniques LCH (Dachverband Lehrer Schweiz).

Pas assez de personnel formé

Selon le dernier rapport sur l'éducation, environ 117'000 élèves de plus qu'en 2016 devraient intégrer l'école obligatoire d'ici 2025. Il sera difficile de trouver le personnel formé pour tous les postes à repourvoir et ceux qu'il faudra créer dans les années à venir.

'Nous aurions besoin du double de nouveaux profs que ceux que nous formons en ce moment en Suisse', estime Mme Peterhans. Les enseignants pour les classes spéciales d'intégration sont notamment assez difficiles à trouver. Seule une place sur deux peut être pourvue par un professionnel. Le reste est attribué à du personnel ne disposant pas de la formation adéquate.

'On peut parler d'un manque qualitatif d'enseignants', selon la secrétaire centrale de LCH. Dans le canton de Berne, par exemple, il n'y a eu aucune candidature pour certaines offres d'emploi. Mais certains cantons ont moins de difficultés que d'autres dans ce domaine, en raison des grosses différences de salaires qui les séparent.

Continuité en Suisse romande

En Suisse romande, la rentrée scolaire ne présente pas de grand chamboulement. 'Nous n'avons pas de grosse vague de départs à la retraite laissant craindre le spectre d'une pénurie d'enseignants', a déclaré à Keystone-ATS Samuel Rohrbach, président du Syndicat des enseignants romands (SER). 'Il y a toujours des flux tendus dans certaines branches comme l'allemand'.

Les défis à venir s'inscrivent dans la continuité des réflexions menées ces dernières années. Le SER retient trois axes: la place de l'informatique dans dans la formation générale, la santé des enseignants et l'enseignement de la culture religieuse et de l'éthique en Suisse romande. Le thème du fait religieux fait d'ailleurs l'objet des Assises du SER en septembre prochain.

L'an dernier, les enseignants avaient tiré la sonnette d'alarme pour dénoncer les mesures d'économie des cantons dans l'école. 'Les coupes ont eu lieu et les effets négatifs sont toujours là', note Samuel Rohrbach.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus