Les Genevois pour une présidence tournante du Conseil d'Etat

Les Genevois font disparaître la présidence unique du Conseil d'Etat moins de deux législatures ...
Les Genevois pour une présidence tournante du Conseil d'Etat

Les Genevois pour une présidence tournante du Conseil d'Etat

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Les Genevois font disparaître la présidence unique du Conseil d'Etat moins de deux législatures après son introduction dans la constitution de 2013. Ils ont accepté dimanche par 87,87% de 'oui' de revenir au système de tournus annuel.

L'exécutif cantonal est à l'origine de cette demande de modification constitutionnelle, adoptée par le Grand Conseil en 2019 et obligatoirement soumise au souverain. Conséquence du plébiscite de dimanche, le Département présidentiel est supprimé, et Antonio Hodgers pourra céder sa place en octobre. Le taux de participation s'est élevé à 54,16%.

Le Vert avait pris la présidence en septembre 2018, à la suite des problèmes judiciaires de Pierre Maudet. Doyen en fonction du collège, le magistrat PLR avait naturellement été désigné président au début de la nouvelle législature. Alors que son prédécesseur François Longchamp s'était limité à cette fonction, Pierre Maudet avait assumé un gros département en plus.

Les différentes manières d'incarner une des rares nouveautés de la constitution de 2013 n'ont pas convaincu au bout du lac, alors que le canton de Vaud - où la présidence est unique durant la législature - a vraisemblablement trouvé la bonne formule. Si le PS a laissé la liberté de vote, tous les autres partis ont soutenu le retour à une présidence annuelle. Seuls d'anciens membres de l'Assemblée constituante s'y opposaient.

/ATS
 

Actualités suivantes