Les Verts zurichois maintiennent Bastien Girod dans la course

Les Verts zurichois maintiennent Bastien Girod dans la course au Conseil des Etats en vue du ...
Les Verts zurichois maintiennent Bastien Girod dans la course

Les Verts zurichois maintiennent Bastien Girod dans la course

Photo: Keystone

Les Verts zurichois maintiennent Bastien Girod dans la course au Conseil des Etats en vue du 2e tour qui se tiendra le 22 novembre. Le conseiller national tentera de créer une nouvelle surprise à gauche après l'élection au 1er tour de Daniel Jositsch (PS) au 1er tour.

Le jeune conseiller national a reçu lundi soir un large soutien de ses collègues de parti, réunis à Zurich. Parmi les quelque 60 personnes présentes, une seule s'est opposée à son maintien. Il a affirmé à cette occasion être le seul candidat qui représente les questions que les Zurichois trouvent importantes.

Une victoire verte dans quatre semaines constituerait une sensation. Canton à majorité bourgeoise, Zurich serait alors représentée durant quatre ans par deux politiciens de gauche à la Chambre des cantons.

Bastien Girod avait réalisé un résultat plus qu'honorable dimanche en obtenant 80'737 voix, soit le quatrième score derrière Daniel Jositsch, Ruedi Noser (PLR) et Hans-Ueli Vogt (UDC). Le conseiller national libéral-radical et le député de la droite conservatrice au Grand Conseil l'ont néanmoins largement devancé: près de 70'000 voix d'avance pour l'un, moins de 40'000 pour l'autre.

Si ses chances sont donc a priori faibles, Bastien Girod pourrait pourtant jouer les trouble-fête. Les électeurs de Ruedi Noser ne voteront en effet pas pour Hans-Ueli Vogt et ceux de ce dernier n'inscriront pas le nom du libéral-radical sur leur bulletin. Il n'est pas exclu que cette lutte fratricide dans le camps bourgeois sourie au troisième larron, vert en l'occurence.

Barrage à l'UDC superflu

Cet argument a pesé de tout son poids dans la décision du parti de Bastien Girod. Son maintien au second tour offre ainsi l'issue la plus ouverte possible. A moins que le candidat de l'UDC zurichoise ne se retire, ce que le président Alfred Heer a exclu dimanche soir.

Par ailleurs, Hans-Ueli Vogt a confié lundi à l'ats qu'il partait du principe que son parti ne changerait pas de candidat. Le nom de Roger Köppel a commencé à circuler suite à sa brillante élection au National. Le patron de la Weltwoche a toutefois écarté cette option.

Ruedi Noser favori

Tous scénarios confondus, une non-élection de Ruedi Noser, en ballottage favorable, constituerait une énorme surprise. Ancien candidat au Conseil fédéral, l'entrepreneur libéral-radical au profil centriste reste le grand favori à la succession de son collègue de parti Felix Gutzwiller. Ce dernier ne s'est pas représenté.

L'autre fauteuil zurichois à la Chambre des cantons a d'ores et déjà changé de camp. Daniel Jositsch succède à Verena Diener (PVL) qui ne s'est pas représentée. Dimanche, le président vert'libéral Martin Bäumle n'a terminé qu'au 5e rang, largement devancé par Bastien Girod. Il a aussitôt déclaré qu'il se retirait de la course. Le PS zurichois fait son retour aux Etats après 32 ans d'absence.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus